Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Sidi Yaya : Argent, prostitution et circulation !!!
  • Publiée le : 28-03-2015
  • Article publier dans Buzz
  • Lue 32613 fois

Il se trouve que depuis quelques années il existe dans la ville d’Alger une avenue  appelée Sidi Yahia, plus communément appelé de façon ironique  « Sidi Yaya », considéré comme un quartier huppé d’Alger.

 

Lorsque vous vous y rendez,  ce qui saute aux yeux c’est des aberrations architecturales et des normes urbaines loin de respecter les normes internationales et la présence d’un centre commerciale vide ou l’on finit par se poser la question de son utilité.

 

Cela n’empêche pas qu’une réelle masse humaine se précipite vers ce quartier tant convoité pour on ne sait quelle raison, peut-être pour ces quelques restaurants et boutiques affichant des prix indécents et pour une notion de service le plus souvent inexistant tout en sachant que le prix d’une location pour un magasin s’élève a 40 millions de centimes par mois.

 

Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite Ouvalalgerie sur Facebook en cliquant ICI ! ]

 

Mais le plus grave c’est l’afflux massifs de véhicules et de leurs occupants n’ayant pour seule occupation que de tourner en rond dans le but de draguer et de se montrer au volant de leurs voitures, klaxonnant ici et la a chaque passage de piétonnes, créant des embouteillages et ralentissant la circulation pour chercher désespérément une place ou se garer.

 

Tout cela s’explique malheureusement par la présence d’un réseau de prostitution et de drogue faisant de cette avenue un lieu de vice et de débauche , en atteignant leur plus bas instincts  et faisant leurs besognes dans les voitures garées sur l’avenue au vu et au su des habitants, des commerçants et des familles de passage.

 

Les travaux qui n’en finissent plus rajoute encore a l’exaspération des riverains  dans cette avenue considéré comme les « Champs Elysées » d’Alger.

 

Une anecdote permet de bien résumer la situation du quartier comme le disait un américain de passage sur Alger et a Sidi Yahia en exprimant un vieil adage de son pays qui est « no parking no business »

Force est de constater que sidi yaya fait exception a la regle.



Articles similaires :
Un punk tout nu sur alger pour le journal le monde
Une manifestation gay en Tunisie pour une autre bientôt en Algérie!
Un site Internet d’Air France piraté par des « moudjahidin »

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X