Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


El Wahrani (L’Oranais), le film qui fait polémique
  • Publiée le : 09-11-2014
  • Article publier dans Culture
  • Lue 6482 fois

El Wahrani (L’Oranais), le dernier film de Lyes Salem qui sort le 19 novembre sur les écrans, suscite la polémique. Á l’origine de cette controverse, une fatwa de cheikh Chamseddine qui anime une émission sur la chaîne de télévision privée Ennahar TV.


En octobre dernier, le prédicateur avait appelé les habitants d’Oran à faire appel à un avocat pour attaquer en justice ce film. « Ce film satanique met en scène des moudjahidines combattant la France le matin et le soir au cabaret (…) », a-t-il lancé avant d’interpeller : « Où est l’organisation nationale des moudjahidines ? Où est le ministre des Moudjahidines ? Où est la famille révolutionnaire ? Les enfants des martyrs ? ».

 

Lors de sa projection en avant-première, vendredi 7 novembre à Oran, des personnes ont protesté à l’intérieur de la salle de cinéma. La projection a été suivie d’un débat houleux. Ce dimanche, sur Ennahar TV, le professeur Lahcène Zeghidi, historien et enseignant à l’Université d’Alger-II, accuse les auteurs du film de faire l’apologie du colonialisme au même titre que la loi sur les bienfaits de la colonisation votée en 2005 en France.

 

Incompréhension

Khaled Benaïssa, un des comédiens du film, a assisté à l’avant-première. Il préfère parler de débat et non de polémique. Vendredi dernier, lors de la projection du film en avant-première, « Trois personnes se sont levées pour protester avant de quitter la salle de leur propre chef », raconte-t-il. Á l’issue de la projection, un débat d’une heure et demie a eu lieu, selon lui. « C’était un débat houleux et passionné. Un débat digne du film et c’est magnifique qu’un débat puisse être créé », conclut-il.

 

Sur les réseaux sociaux, les réactions se multiplient. « Je dénonce la cabale montée de toutes pièces contre le film ‘L’Oranais’ de Lyès Salem. Une campagne lancée par ce vrai faux mufti appelé cheikh Chamseddine qui à partir de la chaîne Ennahar a lancé un appel au meurtre contre le metteur en scène sous prétexte que le film ‘porte atteinte’ aux moudjahidines », écrit Fayçal Métaoui, un journaliste de la rubrique culturelle d’El Watan sur sa page Facebook.

« L’Oranais à l’épreuve d’Oran. Éviter le scénario Salman Rushdi. C’est juste un film », écrit alchimistedz sur Twitter.

 

Le synopsis du film 

« L’Oranais c’est le nom de guerre donné à Djaffar, qui revient en héros après des années de lutte au sein du FLN. Alors qu’il a œuvré à l’indépendance algérienne pendant cinq ans, il est dévasté quand il apprend que sa femme Yasmine est décédée, tuée par les soldats français. Á l’époque, on lui avait caché la vérité pour qu’il continue son combat. Désespéré, il tente de remonter la pente. Il retrouve son ami Hamid, politicien habile et ambitieux. Djaffar découvre bientôt que Hamid a oublié ses idéaux et trempe dans des magouilles. Ses affaires louches l’ont même mené au meurtre. Une situation qui va mettre à mal l’amitié entre les deux hommes… »

source: TSA



Articles similaires :
Le président turc visite le chantier de restauration de la mosquée Ketchaoua
Booba en playback à la Coupole d'Alger: Les ados ont adoré!
Les chantiers du patrimoine culturel attendent toujours

Vos commentaires :

Quel est votre pronostic pour la finale de la LDC entre le Real Madrid et Liverpool ?




X