Manifestation des avocats: il est temps de respecter la volonté du peuple
  • Publiée le : 07-03-2019
  • Article publier dans Culture
  • Lue 2500 fois

Marche des avocats ce jeudi 07 mars 2019 à Alger

 

Plusieurs centaines d’avocats ont organisé jeudi 7 mars à Alger un rassemblement devant le Conseil Constitutionnel à Alger contre un éventuel 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika, demandent le rejet de sa candidature à la présidentielle d’avril.

 

Marchant du ministère de l’Energie vers le conseil constitutionnel, les avocats dénoncent  “une constitution de non droit” et  clament haut et fort qu’ils sont “détermines à “accompagner le peuple vers une Algérie plus libre”.

 

Ces hommes et femmes de loi ont également dénoncé la difficulté d’exercer le métier d’avocat dans ce régime d’“impunité”.

“Aller à l’encontre de la constitution et de la loi électorale est une trahison de haut niveau” estime un avocat. Il ajoute qu’il “est temps de respecter le voix du peuple” 

Arborant le drapeau algérien pour de nombreux d’entre eux, les robes noires ont scandé des slogans hostiles au pouvoir, popularisés par les marches populaires des deux dernières semaines: “Djoumhouria machi mamlaka” (Une république, pas une monarchie) ou encore “Djaizair houra démocratia” (Algérie libre et démocratique). 

 

Le président Abdelaziz se trouvait toujours au HUG de Genève selon La Tribune de Genève qui a publié un bilan de santé alarmant du chef de l’Etat. Ce dernier y a été admis le 24 février pour “des contrôles médicaux périodiques” selon un communiqué de la Présidence. 

 

Les avocats ont également brandi des pancartes exigeant “l’indépendance de la justice”, “le respect de la constitution” et de la “volonté populaire”. 

 

Des avocats connus ont pris part à cette manifestation. Parmi eux, Me Mokrane Ait Larbi qui a quitté la veille la direction de la campagne du candidat Ali Ghediri. Me Zoubida Assoul qui a fait de même a également été présente. 

 

Mustapha Bouchachi, présent à cette manifestation, a indiqué que les avocats se sont de tout temps engagés pour la “primauté de la loi”, celle-ci a été “depuis une dizaine d’années amputées”. 

 

Applaudi par les passants et les automobilistes cette marche s’est fait sereinement. Arrivé au niveau du conseil constitutionnel les avocats ont été canalisé par les forces de l’ordre. Déterminés à se faire entendre, ils ont brandi haut leur slogan devant cette institution

 



Articles similaires :
Les chantiers du patrimoine culturel attendent toujours
Mike Tyson à l’affiche du film algérienLes Portes du Soleil avec Lorie
Des femmes défileront en haïk samedi à Oran

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X