La chaîne Marriott va construire 6 nouveaux hôtels en Algérie en partenariat avec Red-Med
  • Publiée le : 24-10-2014
  • Article publier dans Économie
  • Lue 7997 fois

Le groupe privé algérien spécialisé dans les services pétroliers (Red-Med) a signé jeudi à Washington un accord de partenariat avec la chaîne internationale d’hôtellerie (Marriott) portant sur la réalisation de six établissements hôteliers de trois étoiles en Algérie pour un investissement de 50 millions de dollars.

 

Signé à l’occasion de la Semaine algérienne consacrée à l'investissement et aux affaires "Doing business in Algeria’’ dont les travaux viennent de s’achever, prévoit, dans une première phase de construire un hôtel de trois étoiles dans la wilaya d’Adrar, a précisé en marge de la cérémonie de signature le patron de Red-Med, Abdelmadjid Fechkeur."Nous avons ciblé les zones industrielles et portuaires pour la construction de ces hôtels", a-t-il indiqué, ajoutant que ce partenariat a été concrétisé avec l’appui du ministère de l’Industrie et des Mines et aussi le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC).De son côté, Eric B. Jacobs, directeur de développement de la chaîne Marriott, s’est dit satisfait de la conclusion de cet accord qui consolide la présence de son établissement en Algérie et dans la région MENA.

 

Il s’agit en effet, du troisième partenariat concrétisé dans le cadre de la rencontre Doing business in Algeria après le mémorandum d’entente conclu la veille par le groupe Amimer Energie et la firme américaine ESTECH portant sur le montage à Blida d’une usine de fabrication d’équipements de filtrage électrique, et l’accord signé lundi à Chicago par CIAL Pharma, filiale du groupe ETRHB et l’Américain Varian Medical Systems pour l’acquisition de systèmes de radiothérapie.

 

Par ailleurs, d’autres accords devraient être finalisés à partir du début 2015 à l’image du partenariat entre le groupe de gestion agricole intégrée (GG Filaha) et la compagnie américaine AGCO portant sur le développement du machinisme agricole en Algérie et l’introduction des nouvelles technologies dans le secteur, a précisé le patron du groupe algérien fondé en 2010, Abdelmalek Sahraoui.

 

Un autre accord de partenariat dans le secteur de l’automobile devrait être également conclu l’année prochaine par le groupe ETRHB et une "grande firme américaine", selon les propos de Ali Haddad, président du groupement algérien.Pour rappel, la Semaine algérienne consacrée à l'investissement et aux affaires "Doing business in Algeria’’, a ouvert ses travaux lundi à Chicago et s'est poursuivie jeudi à Washington DC avec la participation d’une quarantaine d’opérateurs économiques algériens publics et privés et aussi des cadres du ministère de l’Industrie et des Mines.



Articles similaires :
L'impact de la chute du prix du pétrole en Algérie
PROJET DE REALISATION DU NOUVEAU SIEGE D'AIR ALGERIE : Nouvelles révélations dans l'enquête sur le contrat SMi-Air Algérie
Haddad se taille une convention sur mesure : le gouvernement au service de l'ETRHB

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X