Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


La flambée des devises hypothèque le sort de nos malades !
  • Publiée le : 10-02-2016
  • Article publier dans Économie
  • Lue 5038 fois

De nombreux malades algériens qui ont des rendez-vous pour se faire soigner à l’étranger voient leurs chances d’y aller s’amenuiser à cause des taux record au change parallèle de l’euro et du dinar tunisien.

 

En effet, au marché informel de la devise, 100 euros s’échangent à 18 000 DA et 100 dinars tunisiens à 7400 DA, ce qui va grandement hypothéquer le départ des malades pour l’étranger pour y subir des opérations ou payer leur traitement.

 

Certains patients ont déclaré à notre quotidien qu’il leur est difficile de réunir les fonds après avoir finalisé toutes les formalités administratives, au vu des honoraires exorbitants demandés par les médecins ou les établissements de soins étrangers.

 

Quand bien même, les fonds réunis, il faut les convertir en devises, ce qui équivaut à peu de chose, vu l’effondrement du dinar au marché parallèle.

 

A l’image de ce patient qui a réussi à récolter 400 millions de dinars de ses bienfaiteurs mais après les avoir échangés,  il lui en manque encore pour compléter le montant requis afin de subir son opération chirurgicale.

 

Mais tous les autres qui ne peuvent réunir la somme convenue avec les hôpitaux ne pourront aller à l’étranger, ce qui va sensiblement aggraver leur maladie et partant leur santé.

 

Et cela risque d'aller de mal en pis pour nos malades, si le dinar continue à être déprécié.



Articles similaires :
Louisa Hanoune descend en flammes Ali Haddad
L’Algérie débutera l’exploitation commerciale de son gaz de schiste en 2022
Avion saisi d'Air Algérie : une «honte» selon le CCTA

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X