L’Algérie se prépare à exporter son surplus d’électricité vers l’Europe
  • Publiée le : 13-01-2019
  • Article publier dans Économie
  • Lue 3416 fois

Comptant sur son surplus de production en électricité, l’Algérie veut avoir une part dans le marché européen de l’énergie électrique, selon le ministre algérien de l’Énergie.


L'Algérie envisage d'exporter son surplus d'électricité vers l'Europe, selon Mustapha Guitouni, le ministre algérien de l'Énergie. Le responsable s'est exprimé lundi 7 janvier lors de la cérémonie d'approbation des plans d'engagement de la Société algérienne de distribution de l'électricité et du gaz (SDC), filiale de la Société nationale de l'électricité et du gaz (Sonelgaz).


«Il n'est pas normal que Sonatrach [Société nationale des hydrocarbures, ndlr] exporte et que Sonelgaz n'en fasse pas de même», a déclaré le ministre. «Il est temps d'aller vers Sonelgaz-Export, comme c'est le cas de Sonatrach-Export», a-t-il ajouté.

 

Dans ce sens, M.Guitouni a soutenu que le groupe Sonelgaz doit établir une stratégie d'exportation basée sur une politique d'investissements et de développement de ses infrastructures et «ne plus compter sur l'État».

 

Évoquant les premiers pas entrepris dans le cadre de cette stratégie d'exportation, le ministre a indiqué que Sonelgaz devait se faire admettre en bourse en Espagne. «On a lancé des négociations pour introduire le groupe Sonelgaz à la bourse d'Espagne», a déclaré le ministre. «Nous sommes en discussion avec eux, notamment pour régler les questions de taxes», a-t-il encore souligné.

 

Étalant son argument quant à la faisabilité d'une stratégie d'exportation vers l'Europe, Mustapha Guitouni a expliqué que la quantité d'électricité produite par Sonelgaz est consommée dans sa totalité seulement deux mois de l'année, en période de forte chaleur. Selon lui, les 10 autres mois de l'année enregistrent un surplus d'une puissance allant de 5000 à 7000 MW.

 

Mardi 8 janvier, Mohamed Arkab, le PDG de Sonelgaz, a affirmé, en marge de la cérémonie de signature d'une convention-cadre entre Sonelgaz et le groupe public mécanique AGM, que son groupe prévoit d'investir plus de 2.400 milliards de dinars (soit 17,71 milliards d'euros) en 10 ans. Dans le cadre de ce plan d'investissement, Sonelgaz envisage entre autres la réalisation d'un réseau de distribution d'électricité et de gaz de 85.000 kilomètres durant les cinq années à venir.




Articles similaires :
Spoliation des espaces verts à Alger : la mafia foncière et les autorités pointées du doigt
La plainte de l’Egyptien Sawiris contre l’Etat algérien ne sera pas retirée après le rachat de Djezzy
L’ Autoroute est-ouest inachevée a coûté à l’Algérie à ce jour 13 milliards de dollars

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X