Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Les réserves officielles de changes se sont contractées à 193,269 milliards de dollars à fin juin 2014
  • Publiée le : 23-11-2014
  • Article publier dans Économie
  • Lue 5027 fois

5,4 milliards de dollars d’importations de biens alimentaires

Contraction des réserves de changes et des ressources du Fonds de régulation des recettes, recul de l’excédent commercial, forte augmentation des importations de biens alimentaires, maintien du processus de désinflation, amélioration de la reprise de la liquidité bancaire, tels sont les principaux indicateurs à retenir dans la note de la Banque d’Algérie sur les tendances monétaires et financières pour le premier semestre de 2014.

 

En dépit d’une relative stabilité des prix des hydrocarbures, soit 110,27 dollars/baril au second trimestre 2014 (109,55 dollars/baril au premier trimestre 2014), les exportations algériennes d’hydrocarbures se sont établies à 31,83 milliards de dollars au cours du premier semestre 2014, en baisse de 1,37% par rapport à la même période en 2013 (32,27 milliards de dollars). Cette faible contraction des recettes d’exportations d’hydrocarbures, qui préoccupe les spécialistes et experts, d’autant plus qu’elle risquerait, si elle perdurait, d’impacter les projections retenues au titre du prochain quinquennat,  s’est conjuguée à des exportations hors hydrocarbures en hausse appréciable, soit 757 millions de dollars au premier semestre 2014, contre 620 millions de dollars au premier semestre 2013.

 

En contrepartie, les importations de biens ont poursuivi leur progression pour atteindre 29,83 milliards de dollars à la même période (29,22 milliards de dollars au premier semestre 2013). Cet emballement des importations est dû aux hausses enregistrées par les groupes «biens d’équipements industriels», qui occupent le premier rang avec une part relative de 29,2%, avec une hausse de 9,3 % au premier semestre 2014, ainsi que des «produits semi-finis», et des «biens alimentaires», au moment où  les groupes «énergie» et «biens de consommation non alimentaires» ont enregistré une baisse.

 

Intervenant en troisième position avec une part relative de 18,2%, les importations de  biens alimentaires ont connu une hausse sensible, passant de 4,8 milliards de dollars au premier semestre 2013 à 5,4 milliards de dollars à la période concernée. Ce sont les importations de lait et de poudre de lait qui ont le plus augmenté, dans cette structure, passant de 645,5 millions de dollars au cours du premier semestre de 2013 à 1,2 milliard de dollars au cours du premier semestre de 2014.



Articles similaires :
Algérie: La note qui fait trembler tout le pays
Face aux hausses injustifiées des prix, Le 20 décembre prochain, n’achetez rien
Automobile, L’usine égyptienne de Mercedes-benz sera transférée en Algérie

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X