L’Algérie débutera l’exploitation commerciale de son gaz de schiste en 2022
  • Publiée le : 06-12-2014
  • Article publier dans Économie
  • Lue 5193 fois

Le PDG du groupe Sonatrach, Saïd Sahnoun a annoncé dimanche à Alger, le début de l’exploitation commerciale du gaz de schiste algérien dès 2022 avec une production avoisinant les 20 milliards de m3.

 

Intervenant à la 9ème édition du sommet nord-africain du pétrole et du gaz qui se tient du 7 au 9 décembre à Alger, il a affirmé que « nous comptons entamer la phase-pilote de l’exploitation des ressources non conventionnelles en 2019 avec la perspective de mettre ce potentiel en production à partir de 2022″.Selon le même responsable, Sonatrach prévoit également le renforcement de ses capacités de production de gaz de schiste grâce à l’intensification des investissements dans ce domaine pour atteindre les 30 milliards de m3 à l’horizon 2025-2027.

 

Sahnoun a rappelé dans son exposé intitulé « les perspectives de développement de la Sonatrach à moyen terme » que des efforts soutenus ont été consacrés ces dernières années pour évaluer le potentiel en hydrocarbures non conventionnels, à travers particulièrement la coopération avec des compagnies internationales spécialisées dans ce domaine.

 

Dans le même sillage, il a indiqué que les ressources techniquement récupérables en matières de gaz de schiste sont estimées à près de 700 Tcf (1Tcf=1 trillion de pieds cubes).Le PDG de Sonatrach a également évoqué le débat suscité sur la question de l’impact de l’exploitation des ressources non conventionnelles sur l’environnement.Il a souligné, en outre, que les efforts de l’Algérie pour développer son potentiel des hydrocarbures non conventionnels visent la sécurisation de l’approvisionnement du marché national et la satisfaction de ses engagements en tant que fournisseur « fiable » du marché européen.

Source : algerie1



Articles similaires :
La plainte de l’Egyptien Sawiris contre l’Etat algérien ne sera pas retirée après le rachat de Djezzy
Ouverture du capital de «Mobilis», L’Algérie dit non à «Orange»
2014 : l'effondrement des cours du brut ou l’échec de la politique populiste du pouvoir

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X