Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Le 8 avril 1908, naissait à « Beni Isguen » Moufdi Zakaria
  • Publiée le : 08-04-2015
  • Article publier dans Exprimez-vous
  • Lue 4362 fois

« Kassaman » qu'il vit encore !


J'ai du mal dans la vie avec les héros préfabriqués et autoproclamés, la liaison grammaticale est d'ailleurs de mise, voulue dans le texte les concernant, afin de les désacraliser et les repositionner dans la case idoine, si tenté qu'il en existerait une qui puisse les contenir !

 

Très souvent ce nombre inventé par les Arabes leur sied à merveille, soit posé sur leurs têtes, ou quand se résignant également à admettre qu'ils ne sont fait que pour longer ses contours.

 

Le don quichotte Algérien, ce « zéro » des années soixante dix, a tenté de soumettre un poète à sa cour, en vain, les diamants sont rarissimes, et meilleurs à l'état brut, la retouche brise l’œil et dénature le regard posé sur lui.

 

A chaque vaccin, un rappel, celui de Moufdi est quotidien, soulevant ma fierté d'Algérien.

 

Hier, il y a trente ans, il nous quittait, non jamais, « Kassaman » qu'il vit encore !



Articles similaires :
De la résistance par le mensonge à la trahison par     le verbe.    La face cachée d'Ahlam Mosteghanemi
Où sont passés les 390000 harkis restés en Algérie ?
« Babzman » un paradis culturel intense

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X