Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Témoignage du général Mostefa Benloucif.
  • Publiée le : 15-04-2015
  • Article publier dans Exprimez-vous
  • Lue 6777 fois

"Tu es très fatigué, va te reposer" c'est par cette phrase de feu Chadli, que feu le général-major Mostefa Benloucif à été limogé !!!

 

En 2001, feu le général Benloucif, par le biais d'une connaissance m'invita chez lui pour un café. J'accepte l'invitation. en arrivant chez lui a El-Biar, on commence a parler de l'Algérie et de ses nombreux problèmes, puis il me dit " tu veux savoir comment chaïb Erass (parlant de Chadli) m'a limoger ? Naturellement j'esquive un geste pour lui dire oui. Voici son récit :


" Un jour chaïb erass m'appel au téléphone pour me dire d'accorder une audience a l'ambassadeur de France à Alger. Dans l'après-midi je reçois un coup de fil du général Larbi Belkheir, qui me demande de descendre au parking du MDN, car il est en compagnie de l'ambassadeur et qu'on va partir ailleurs pour discuter.

 

On part en voiture tous les trois vers une résidence d'Etat. Une fois arrivé, Larbi Belkheir s’éclipse et me laisse seul avec l'ambassadeur.

 

D'emblée il me dit " mon général nous avons des problèmes avec les Libyens, nous vous demandons le survol de votre espace aérien pour notre aviation de combat française pour intervenir contre les soldats Libyens au Tchad " j'ai refusé à la France Miterrandienne ce survol lui disant qu'on ne peut pas vous autorisez a tuer nos frères Libyens.

 

Il me regarde et me dit " vous savez ce que vous faites ? Sur ce je lui dit que la discussion est close. Retour a mon bureau, quelques minutes après chaïb erass m'appel et me dit " alors c'est réglé ? Je lui dit oui mon président. Le lendemain, je suis convoqué à la présidence, chaïb erass me reçoit et me dit tout de go "Tu es fatigué, va te reposer"


Depuis ce jour là, mes problèmes ont commencé avec les Dafistes

 



Articles similaires :
URGENT : FAMILLES EN DETRESSES ON ACHEVE BIEN LES IMMEUBLES
De la résistance par le mensonge à la trahison par     le verbe.    La face cachée d'Ahlam Mosteghanemi
« Babzman » un paradis culturel intense

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X