Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Vladimir Poutine : « Les États-Unis soutiennent le terrorisme en finançant les takfiristes »
  • Publiée le : 24-10-2014
  • Article publier dans Monde
  • Lue 7058 fois

Le président russe, Vladimir Poutine, affirme que les États-Unis soutiennent le terrorisme en finançant des groupes terroristes et en créant la division au lieu de fortifier l’unité des nations de par le monde.Le président russe a fait ces déclarations ce vendredi, au cours d’un discours en session plénière lors de la 11e réunion du Valdai International Discussion Club dans la localité de Sochi, près de la mer Noire, en Russie.

 

En Syrie, comme par le passé, les États-Unis et leurs alliés ont commencé par fournir aux militants des financements directs et des armes pour inciter des mercenaires provenant de tous pays à les rejoindre [...] C’est ainsi que les groupes terroristes takfiristes de l’EIIL sont devenus de facto une armée.

Vladimir Poutine

 

« Les terroristes takfiristes sont extrêmement efficaces dans leurs actions d’un point de vue militaire, ce sont de vrais professionnels », a-t-il déclaré.

Poutine a également affirmé qu’une autre raison de la puissance croissante de l’EIIL est l’action de la soi-disant coalition anti-EIIL, dirigée par les États-Unis, qui crée la division parmi les puissances régionales.Le président russe a par ailleurs ajouté qu’une telle « dictature unilatérale » n’aide en rien la lutte contre l’EIIL ; au contraire, elle crée « davantage de chaos » dans les États stables.

 

Ceux qui soutiennent le terrorisme devraient réfléchir à leurs actions, a déclaré Poutine, assurant que les mêmes terroristes qu’ils soutiennent aujourd’hui « reviendront un jour semer la mort dans leurs pays ».Les terroristes takfiris de l’EIIL contrôlent actuellement de vastes portions de territoire en Syrie et en Irak.Depuis le 23 septembre, les États-Unis et leurs alliés mènent des frappes aériennes contre l’EIIL en Syrie sans l’autorisation de Damas ni l’accord des Nations-Unies.

 

Washington mène également des raids aériens similaires contre des positions de l’EIIL en Irak depuis le mois d’août, mais ces raids n’ont visiblement pas réussi à déloger l’EIIL.Des analystes ont remis en question la sincérité de Washington dans son combat contre le terrorisme, étant donné que les États-Unis et leurs alliés soi-disant anti-EIIL sont les plus fervents soutiens des terroristes takfiris dans leur tentative de renverser le gouvernement syrien depuis mars 2011.



Articles similaires :
New York : une touriste iranienne agressée en plein match de basket par des supporters pro-sionistes
Le médecin norvégien, Mads Gilbert, interdit à vie de se rendre à Gaza par Israël
Le harcèlement des Saoudiennes par des chauffards de la route : un phénomène alarmant

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X