Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Frontière algéro-marocaine: le Makhzen active ses réseaux !
  • Publiée le : 06-10-2015
  • Article publier dans Monde
  • Lue 9349 fois

Un mouvement de foule inhabituel a été constaté dimanche dernier au poste frontalier algéro-marocain Zoudj B’ghal.


En effet, des jeunes Marocains ont investi la zone frontalière pour demander l’ouverture de la frontière algéro-marocaine. Et ce n'est pas nouveau !


Ce rassemblement, deuxième du genre, après celui organisé par les intellectuels marocains le mois d’octobre de l’année passée a été l’occasion pour ces jeunes de dénoncer la position de l’Algérie envers le Sahara occidental et de louer et légitimer son occupation par le Maroc.

 

Cette action de protestation visant l’ouverture des frontières terrestres, fermées depuis 1994, a duré de 10h à 13h, mais elle aurait été plus efficace si elle avait été portée devant le siège du gouvernement marocain et non à la frontière.

 

Ce genre d’actions récurrentes visant à forcer la main de l’Algérie à se déjuger sur sa position immuable sur la question sahraouie vise à masquer en fait un malaise social dans le Royaume cherifien et que le Makhzen cherche à étouffer en orchestrant ce genre d’actions.

 

La position de l’Algérie a été toujours claire au sujet de la fermeture de sa frontière terrestre avec le Maroc.

 

Et si ce dernier veut la réouverture de la frontière il faut qu’il ait la volonté politique de le faire. 

 

 Pour ce faire, il faut entre autres que le Makhzen cesse d’inonder notre pays de haschisch et de respecter la politique de non-ingérence et de respecter la liberté de chaque pays à défendre sa position envers le Sahara occidental.




Articles similaires :
Malala va donner 50 000 dollars pour reconstruire les écoles de Gaza
En Arabie saoudite, les
BHL veut mettre l’Algérie à feu et à sang

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X