Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


[Choc] « Le FBI m’a payé pour infiltrer les mosquées de Los Angeles », un ex-espion témoigne
  • Publiée le : 10-08-2017
  • Article publier dans Monde
  • Lue 4623 fois

Nous le savons, les américains sont prêts à tout pour arriver à leurs fins, tous les moyens sont permis. Faisant feu de tout bois, ceux qui luttent pour un monde “libre” ne s’embarrassent pas de scrupules pour obtenir tous les renseignements dont ils ont besoin, et à défaut sont prêts à les créer comme ils nous l’ont à maintes fois prouvé.
Un ex-espion du FBI, Craig Monteilh un américain au lourd passé de délinquant à trouver la bonne combine pour redorer son blason. En juillet 2006 il est approché par le FBI qui lui propose une mission peu commune, il s’agit d’une immersion dans les mosquées de Los Angeles et de Orange County.

«  Le FBI m’a payé pour infiltrer les mosquées de Los Angeles et d’Orange County en Californie du Sud, dans le cadre d’une opération de surveillance très large. Ma mission consistait à fournir des renseignements personnels très précis sur les Musulmans approchés, tout en tentant de les piéger à travers une rhétorique extrémiste que je reprenais à mon compte en l’amplifiant à dessein  » ; a-t-il expliqué au Huffington Post.

Après une formation intensive sur le « comment se faire passer pour un vrai musulman », il est lâché tel le loup dans la bergerie, avec l’objectif d’employer tous les stratèges qui permettront de découvrir les complots terroristes fomentés au sein des mosquées.

Devenu Farouk al-Aziz, il s’est glissé dans la peau de son personnage devenant un fervent musulman fréquentant assidûment les mosquées. Les musulmans l’ont accueilli comme l’un des leurs, lui faisant confiance, ce dont il s’est servi pour pouvoir installer des micros dans les bureaux des imams ou encore dans une Union d’étudiants musulmans. Il a épié les moindres faits et gestes des musulmans.
Poussant à l’excès son rôle, il se présente comme un célibataire cherchant sa douce moitié pour parfaire sa religion, ce qui lui permet de rencontrer plusieurs femmes.

Bien sûr l’espion était déjà marié à une américaine, mais il était prêt à tous les « sacrifices » pour mener à bien sa mission, épaulé de main de maître par le FBI qui ne recule devant rien du moment que l’acolyte apporte les pseudo terroristes sur un plateau d’argent.

«  Je me suis présenté comme un homme célibataire, alors que j’étais marié dans la vraie vie  » a-t-il précisé, ajoutant : «  J’ai fait courir le bruit selon lequel je voulais me marier, afin que la communauté musulmane se charge de me présenter des épouses potentielles. J’avais le feu vert du FBI pour organiser des rendez-vous et plus si affinités, aussi longtemps que cela servait mon devoir patriotique.  »

Les mois passent et Craig Monteilh ne croise pas l’ombre d’un terroriste, tous les musulmans qu’il côtoie sont de braves et honnêtes citoyens. L’excitation du début s’éteint peu à peu. Envahi par le doute et les remords, il fait machine arrière et se retire de la mission fin 2007.

«  J’espionnais des personnes innocentes qui n’avaient rien à se reprocher, pas la moindre activité criminelle, et cela a fini par me poser un grave cas de conscience au bout d’un moment  »

Farouk al-Aziz alias Craig Monteilh est l’un des nombreux espions à la solde des américains, combien d’entre eux ont provoqué des événements pour mieux accuser par la suite les musulmans et l’Islam ?



Articles similaires :
Goussainville : appel aux dons pour financer l'opération de Nejma
Décapitations: Des «indices circonstanciés» confirment l'implication d'un Français
CIA- Rapport sur la torture: L'Algérie a des raisons d'être inquièteSource : echoroukonlineSource : echoroukonline

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X