Pour le retour des Harkis en Algérie: les Français font pression sur Macron!
  • Publiée le : 04-06-2018
  • Article publier dans Monde
  • Lue 34941 fois

Le dossier des harkis a de nouveau retenu l’attention des institutions officielles françaises. C’est au tour du député de la République en marche!, Damien Adam d’interroger le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian sur la situation des harkis et la libre circulation entre la France et l’Algérie.

 

Pour le député, le refus des autorités algériennes d’autoriser ces personnes et leurs familles de retourner en Algérie est une décision “injuste”.

 

En effet, les dossiers se rapportant à l’Algérie sont quasiment omniprésents lors des débats au sein du Parlement français, dont le député Damien Adam a remis au goût du jour celui des harkis et leurs familles, dont le retour en Algérie leur a été refusé par les autorités algériennes.

 

Damien Adam a tenu, dans sa question adressée au chef de la diplomatie française, à rappeler les propos tenus  par le président Macron lors de sa visite en Algérie en décembre 2017, au cours de laquelle il aurait demandé aux officiels algériens de permettre aux Français -nés en Algérie- de visiter le pays.

 

A ce propos, il s’est demandé sur les intentions et les démarches envisagées par les autorités hexagonales afin que les harkis puissent se rendre dans le pays de leurs grands-pères pour paraphraser le locataire de l’Elysée.

 

Emmanuel Macron avait affirmé -lors de sa première visite officielle en Algérie- avoir abordé avec les autorités algériennes le dossier de circulation des harkis, ajoutant qu’il lui semble “très important que dans les prochains mois, les prochaines années nous puissions ensemble trouver les voies et moyens pour que les femmes et les hommes nés en Algérie et qui veulent y pouvoir revenir – quelque soit leur histoire familiale, personnelle avec le pays- puissent le faire”.

 

Le Quai d’Orsay avait affirmé, pour sa part, en 2017 que le dossier de la circulation des harkis et  la convention de la circulaire du 27 décembre 1968 sur la circulation avaient été évoqués lors de la visite effectuée par l’ancien chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, en Algérie les 15 et 16 juillet 2012, ajoutant que les négociations étaient toujours en cours sur ce sujet.



Articles similaires :
Fabius refuse le visa à Jamila, jeune handicapée de Gaza attendue à Free Palestine
ALGÉRIE-MAROC “Vous pouvez traverser, mais vous ne pouvez pas revenir”
Les Algériens sont les meilleurs amis des Marocains sur Facebook

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X