Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Vous êtes musulman et réfugié et vous espérez entrer aux Etats-Unis ? Eh bien... bonne chance !
  • Publiée le : 08-10-2018
  • Article publier dans Monde
  • Lue 3761 fois

Si vous êtes un réfugié non-chrétien cherchant à entrer aux Etats-Unis en 2018, bonne chance ! L'administration Trump a de nouveau réduit le nombre de réfugiés autorisés sur le territoire américain (de 45.000 à 30.000) et la grande majorité de ce groupe réduit admis cette année est principalement constituée de chrétiens, rapporte Axios.

 

Il s'agit du nombre de réfugiés le plus bas depuis que le programme de réfugiés a pour la première fois été introduit en 1980.

 

Carnet de demandes de 700.000 fichiers

Selon le ministre des Affaires étrangères, Mike Pompeo, les demandes sont maintenant massives, ce qui a conduit l’administration à faire un important retour en arrière. Quelque 700.000 fichiers seraient en attente de règlement. Pompeo souhaite donc que l'on se concentre sur les dossiers à traiter.

 

En 2018 également, moins de la moitié du quota normal sera admise dans le pays. En comparaison, au cours de la dernière année du président Obama, 110.000 réfugiés avaient été admis.

 

Pas de chances pour les musulmans depuis que Trump a pris ses fonctions

La grande majorité des réfugiés admis aux États-Unis sont des chrétiens. Bien que l'islam est la religion dominante dans les pays tels que la Syrie, la Somalie et l'Afghanistan, ces pays représentant, selon l'ONU, 39% des 25 millions des réfugiés dans le monde, les Etats-Unis offre surtout de nouvelles opportunités pour les chrétiens persécutés dans des pays comme l'Irak, l'Iran et au Myanmar, où ils sont souvent victimes de persécutions brutales.

 

Sur le graphique ci-dessous issu de données du Centre de traitement des réfugiés, on constate que le nombre de musulmans et de chrétiens était à peu près équivalent aux États-Unis au cours des dernières années de la présidence de Barack Obama. Depuis que Donald Trump est entré en fonction, cette relation a complètement changé en faveur des réfugiés chrétiens.

Les chrétiens persécutés sont prioritaires

Peu après sa prise de fonction, l'administration Trump avait annoncé qu'elle protégerait les chrétiens persécutés dans le monde entier. Le Vice-président Mike Pence - lui-même un chrétien engagé - a demandé à l'Agence américaine pour le développement international d'allouer des millions de dollars à des groupes qui aident les communautés persécutées en Irak.

 

Mais les réfugiés chrétiens ont dû faire face à un rejet accru en raison de la réduction du plafond de réfugiés décidée par le président Trump.

 

Depuis le début de cette année, 40% en moins de chrétiens ont été admis par rapport à l'année précédente. Un groupe de chrétiens iraniens bloqués en Autriche a même poursuivi l’administration en tant que minorités religieuses.



Articles similaires :
BHL veut mettre l’Algérie à feu et à sang
ALGÉRIE-MAROC “Vous pouvez traverser, mais vous ne pouvez pas revenir”
Sahara occidental: un défenseur marocain interpellé au parlement européen

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X