Hommage : France Football honore la mémoire d’Ahcène Lalmas
  • Publiée le : 15-11-2018
  • Article publier dans Monde
  • Lue 3282 fois

L’ancienne gloire du CR Belouizdad et du football algérien, Ahcéne Lalmas disparue le 7 juillet dernier, a été classé par France Football (FF) à la tête des dix icônes oubliées du football africain.

Dans son édition du 13 novembre le célèbre magazine du football français a consacré un dossier aux dix joueurs ayant marqué l’histoire du football africain sur leur continent, sans avoir eu la notoriété qu’ils méritaient hors d’Afrique. Et c’est l’ex maître à jouer du Chabab et de l’EN durant les années 60 et 70, Ahcéne Lalmas, qui trône à la tête de ce classement.


Une sorte d’hommage à titre posthume à celui qu’on considère comme le plus grand footballeur algérien de tous les temps.  « Pendant une belle décennie, juste après l’indépendance de l’Algérie, le capitaine du Chabab de Belcourt (CRB), né en 1943, a incarné un football technique et inspiré. À la tête du club algérois, Ahcène Lalmas a tout conquis sur le plan local et maghrébin », écrit FF qui regrette que le défunt n’ait pas pu aller monnayer son immense talent en Europe, en dépit des nombreuses offres qu’il a reçues à son époque.

« Longtemps considéré comme le meilleur joueur algérien, il a hésité à franchir le pas du professionnalisme alors qu’il ne manquait pas d’offres. Grand dribbleur, il brille avec la sélection en 1964 à l’occasion d’un match contre l’URSS (2-2), où il avait marqué un but à Lev Yachine. »

A noter qu’Ahcène Lalmas est décédé le 7 décembre dernier à l’âge de 75 ans des suites d’une longue maladie.

Hacen Guenoun




Articles similaires :
La mosquée Al Aqsa saccagée par l’occupation israélienne
ALGÉRIE-MAROC “Vous pouvez traverser, mais vous ne pouvez pas revenir”
A cinq ans, il devient un expert certifié Microsoft

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X