Boxe : l'Algérien Redjdal champion d'Afrique WBF
  • Publiée le : 19-11-2018
  • Article publier dans Monde
  • Lue 3888 fois

Le boxeur algérien Idaas Redjdal (poids moyen) a remporté samedi soir à Courbevoie (région parisienne) le titre de champion d’Afrique WBF (World Boxing Federation).

 

C’est au 10e round que le boxeur algérien (28 ans), surnommé le “Tigre Spartiate”, est venu à bout de l’Ivoirien Youssouf Doumbia (33 ans), pour remporter son combat aux points.

 

Idaas Redjdal, qui évolue au Club de boxe Aulnay Sous-Bois (Ile-de-France), compte désormais 11 combats à son actif (9 victoires, 1 nul et 1 défaite).

 

Durant le combat, auquel des représentants de l’ambassade d’Algérie en France étaient présents, le pugiliste algérien a été très combatif et tenace face à l’expérience de l’Ivoirien qui a 41 combats à son actif (11 victoires, 5 nuls et 25 défaites).

 

Avec la rage au ventre, Redjdal a conquis la ceinture WBF Afrique, laissée jusque-là vacante, se disant, après sa consécration, “très fier” de porter les couleurs nationales.

 

Youssouf Doumbia a eu ses moments durant le combat et a même semblé blesser Redjdal à quelques reprises, mais après dix rounds d’action, les juges Jean-Louis Legland et Christophe Hembert ont donné les points 97-94 et 96-94 pour Redjdal, alors que le juge Ali Oubaali avait mis Doumbia devant avec 96-95.

 

Selon des spécialistes du noble art, le boxeur algérien a livré la “plus grosse” prestation de sa carrière, “lorsqu’il est allé en territoire ennemi, la ville natale de son adversaire Youssouf Doumbia, pour remporter le titre vacant de la WBF All Africa middleweight”.



Articles similaires :
Un téléphone portable destiné spécialement aux musulmans
Reconnaissance de la Palestine par la France : une « grave erreur », avertit Nétanyahu
Sarkozy appelle l’UMP à voter contre la reconnaissance de la Palestine

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X