Carambolage provoqué par un magistrat en état d’ébriété : Le parquet de Cheraga ordonne une enquête
  • Publiée le : 23-11-2014
  • Article publier dans News
  • Lue 15766 fois

Le procureur de la République du tribunal de Cheraga (Alger) a ordonné, dimanche, l’ouverture d’une enquête sur l’affaire du magistrat, qui sous l’effet d’alcool, avait provoqué un carambolage jeudi dernier sur l’autoroute Est-Ouest à hauteur du tronçon reliant Zeralda à Chéraga.

 

L’accident avait fait plusieurs blessés dont certains sont dans un état grave.La scène a été filmée par les caméras de surveillance montrant l’adjoint du procureur général de Tipaza, roulant à vive allure à bord d’une Chevrolet avant de percuter de plein fouet une autre voiture qui s’est encastrée, à son tour, dans deux autres voitures.Tentant de prendre la fuite, les automobilistes accidentés l’ont retenu le temps qu’arrivent les secours et pour établir un constat sur les circonstances de l’accident mais cela a vite tourné à la bagarre d’autant plus qu’il était en état d’ébriété.

 

Les gendarmes arrivés sur les lieux ont voulu faire subir au chauffard un test d’alcoolémie mais il a refusé malgré l’insistance de ses victimes.Les gendarmes ont fini par conduire le chauffard de force vers l’hôpital de Zeralda où ils lui ont fait subir le test en question, tandis que les victimes ont été prises en charge avec des certificats médicaux d’arrêt de travail allant de 10 à 30 jours.

 

Selon la télévision Ennahar TV, le magistrat a fait appel à ses connaissances pour le sortir de ce guêpier. Un de ses collègues à Tipaza s’est effectivement rendu à l’hôpital de Zeralda pour tenter de dissuader les victimes de l’accident à ne pas porter plainte mais en vain.Cette tentative de camoufler ces graves faits n’a fait qu’accélérer l’intervention du procureur de la République de Cheraga pour ordonner l’ouverture d’une enquête.

source: algerie1



Articles similaires :
Paris déconseille les déplacements le long du sud de la frontière marocaine avec l’Algérie
Deux morts et 28 blessés : Ce qui s’est passé à Touggourt
L’Algérie et la France s’engagent à examiner un accord sur la circulation des personnes : Vers la facilitation de l’obtention des titres de séjour

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X