Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Hicham Aboud présente ses excuses à Saïd Bouteflika
  • Publiée le : 20-10-2016
  • Article publier dans News
  • Lue 5273 fois

L’opposant politique Hicham Aboud a tenu à présenter ses excuses au frère cadet du président de la République, Saïd Bouteflika.

 

Ce qui signifie un revirement sur ses déclarations et écrits acerbes à l’égard de la famille du chef de l’Etat.


Ces excuses interviennent en réaction à l’humanisme manifesté par le frère cadet du chef de l’Etat à l’égard de l’ancien officier des services de renseignements. Celui-ci a raconté avoir reçu une communication téléphonique de Saïd Bouteflika pour s’enquérir de son état de santé avant son admission, il y a quelques jours, au bloc opératoire pour subir une intervention chirurgicale.

 

Le propriétaire des « Mon Journal » et « Djaridati », qui ont cessé de paraître, n’a pu s’empêcher d’exprimer sa gratitude lundi, lors d’une intervention dans une chaîne de télévision, et présenter ses remerciements au frère du président de la République qu’il désigne comme un adversaire politique.

 

En outre, Aboud n’a non plus omis de rappeler que Saïd  l’a appelé pour lui présenter ses condoléances suite au décès de sa mère, s’enquérir de son état de santé avant et après avoir été opéré d’un cancer.

 

Le site électronique des deux titres de Aboud, interdits de publication, a révélé que des instructions auraient été données par la présidence de la République au consulat d’Algérie à Lille afin de suivre l’état de santé de l’ancien officier du DRS, le prendre en charge et lui faciliter toutes les procédures administratives concernant ses documents personnels.

 

Il semble que Aboud ait décidé de tourner la page et de cesser de proférer des propos blessants à l’égard des proches et de l’entourage du président de la République.



Articles similaires :
Egypte: Une actrice algérienne accusée de blanchiment de 2 millions de dollars de Chakib Khelil et sa femme
Mohamed VI : « L’Algérie est la principale partie dans le conflit sur le Sahara »
Un dauphin échoue sur une plage à Dellys (Boumerdes)

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X