Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Monsieur Ramtane Lamamra, faites cesser l'humiliation des algériens à l'ambassade des États-Unis à Alger !
  • Publiée le : 14-02-2017
  • Article publier dans News
  • Lue 49607 fois

Après l’élection du nouveau président américain, Donald Trump, il y a eu comme un effet d’onde négative dans toutes les ambassades américaines dans les pays musulmans.


En plus des sept nations concernées par le décret qui interdit, à leurs ressortissants, l’entrée au sol des Etats-Unis (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), les ambassades américaines ont baissé nettement les délivrances de visas dans plusieurs pays arabes dont l’Algérie.


Plusieurs ressortissants algériens, habitués à voyager au pays de l’oncle Sam, n’ont pas obtenu des visas depuis le début du mois de février. Leurs visas, en cours de validité, ont même été barrés pour ne plus pouvoir s’y rendre sans avancer la moindre explication aux demandeurs.


« C’est une humiliation. C’est inadmissible. La seule et vraie raison de ne pas accorder un visa est que le demandeur n’a pas présenté des garanties valables pour revenir en Algérie et ce n’est pas mon cas » raconte Mohamed, la trentaine. Mohamed s’est senti humilié face à l’agent consulaire qui ne lui a « accordé » aucune importance et s’est contenté de le « rabaissé » et fini par tamponner son visa par « Cancelled without prejudice » (Annulé sans préjudice) alors que ce dernier expire que le mois prochain.


« Il a, non seulement, dénigré mon travail mais aussi jugé, sans même consulter mon relevé de compte, que je n’ai pas assez d’argent pour voyager » s’indigne Mohamed. « Je suis un jeune entrepreneur et je gagne assez bien ma vie. Je voyage assez souvent et j’ai toujours respecté les périodes de mes séjours. J’ai déjà été deux fois aux Etats-Unis d’Amérique.


La moindre des choses s’est de donner un motif valable. D’ailleurs c’est mentionné noir sur blanc sur le site internet qu’en cas de refus, le demandeur doit connaitre la raison afin d’améliorer sa prochaine demande. Dans mon cas, ni le motif du refus ni celui de l’annulation du visa valide n’ont été données. Que faire en l’absence d’autorité nationale qui veille sur la dignité du citoyen dans ce cadre là » ajoute-t-il. Une « annulation » peut en cacher une autre Le passeport algérien est très limité en matière de voyage de visa et n’ouvre droit qu’à une poignée de pays. Si on ajoute toute autre mention négative, son titulaire peut être refoulé au niveau des frontières et aéroports de tout autre pays même avec un visa valable.


Et cela, durant les 10 ans de validité du passeport biométrique. « C’est comme nous marquer au fer rouge » médite Mohamed. Si le délit de faciès est, généralement, cond



Articles similaires :
La Reine Elizabeth II félicite l'Algérie
L’Algérie et la Tunisie pour remplacer le Maroc ?
Météo: Pluies et vents forts affecteront plusieurs wilayas du pays

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X