Naima Madjer au secours de son frère, qui refuse de démissionner
  • Publiée le : 19-06-2018
  • Article publier dans News
  • Lue 13779 fois

Chaque fois que l’ancienne star du football algérien des années 1980 et actuel sélectionneur national, Rabah Madjer, effectue une sortie médiatique, il s’enfonce et s’autodétruit. Alors que les supporters de l’équipe nationale exigent son départ, Madjer s’accroche curieusement à son poste.

Le public du stade du 5-Juillet l’avait conspué et hué lors du match amical perdu contre le Cap-Vert (3-2) le mois dernier. Idem pour la poignée de supporters présents à Lisbonne pour assister au match amical perdu contre le Portugal (3-0) au début de ce mois. Sur les réseaux sociaux, les internautes s’attaquent à Madjer dont les résultats en sélection ne plaident pas en sa faveur.

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a déjà critiqué l’équipe nationale et les résultats négatifs réalisés sous la houlette de Madjer. Les membres du bureau fédéral sont unanimes pour limoger Madjer et les membres de son staff technique.

La presse nationale qu’il a snobée au début de sa prise de fonction en tant que sélectionneur national, ne l’a pas épargné et a été aussi unanime à demander son départ en raison des mauvais résultats de l’équipe nationale, mais aussi de ses choix qui se sont avérés faux et maladroits.

Mais Madjer semble vivre dans une autre planète et se bouche les oreilles. Il ne veut rien entendre et rien voir. Il continue de déclarer que son objectif c’est de bâtir une équipe compétitive, alors qu’il avait pris en main les Verts le mois d’octobre dernier, soit neuf mois.
Naima Madjer au secours de son frère, qui refuse de démissionner
Il veut faire croire qu’il n’est pas intéressé par les indemnités qu’il percevra au cas où il serait limogé, mais plutôt par la mise en place d’une équipe compétitive. Madjer qui est vomi par ceux qui le vénéraient, perd ainsi toute sa popularité et son statut de star célèbre en voulant s’accrocher au poste de sélectionneur national.
Sa sœur Naima Madjer, ancienne speackerine à la Télévision algérienne et ancienne députée du parti islamiste Taj, avait lancé un appel à travers son compte Facebook pour demander aux internautes de cesser de critiquer son frère.
Et comme cela n’a pas marché elle donne une interview exclusive pour un quotidien arabophone El Hiwar de Mohamed Yagoubi, dans laquelle elle place les message de son frères et répond à ses détracteurs notamment Mourad Boutadjine, Hafid Derradji et demande à l’Arav de stopper le lynchage sur les chaînes de télévisions.
      
Or, il se trouve que Rabah Madjer a donné l’occasion aux internautes de le descendre en flammes et n’a pas compris que sa démission était salutaire aussi bien pour lui que pour sa famille. Il continue de croire que son bilan est positif et qu’il a réalisé de bons résultats à la tête de l’équipe nationale…



Articles similaires :
Marine Le Pen : «L’inauguration d’une usine Renault en Algérie est une provocation indécente»
Le Parlement français accuse l'Algérie de négliger les cimetières chrétiens et juifs
Macron répond à Le Pen : «Rassurez-vous, nous ne transférerons pas de technologie à l’Algérie !»

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X