Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Voyages vers la France : après la cherté des billets, la galère des documents d’identité
  • Publiée le : 24-10-2014
  • Article publier dans News
  • Lue 5920 fois

Pour les Algériens résidant en France, rentrer au pays ressemble de plus en plus à un parcours du combattant. En plus de la cherté des billets notamment en période estivale et durant les fêtes religieuses, ils doivent faire face à une autre difficulté : présenter les bons documents d’identité lors des contrôles dans les ports et aéroports algériens.


Les autorités algériennes exigent en effet obligatoirement le passeport pour toute entrée ou sortie du territoire. Or, depuis quelques mois, avec l’introduction du passeport biométrique et les délais qui s’allongent dans les consulats, il devient de plus en plus difficile d’obtenir le précieux document de voyage vert.
Le problème a pris tellement d’ampleur que le CCTA, le collectif contre la cherté du transport vers l’Algérie, a décidé de saisir les autorités afin d’obtenir la possibilité pour les Algériens de pouvoir présenter une carte nationale d’identité et un passeport français pour pouvoir rentrer ou sortir d’Algérie.


Mais la réponse du représentant d’Algérie est sans appel : « D’après votre réponse, les ressortissants algériens résidant en France se rendant en Algérie, doivent être munis obligatoirement soit, d’un passeport algérien et d’un titre de séjour, soit d’une carte nationale d’identité française ou d’un passeport français revêtu d’un visa d’entrée sur le territoire algérien, délivré par le consulat du lieu de résidence », écrit la CCTA.


« Pourquoi on peut entrer en France avec un passeport algérien et une pièce d’identité française, et cependant, on ne peut pas entrer en Algérie avec un passeport français et une pièce d’identité algérienne ? », s’interroge le Collectif qui a diffusé sur internet des vidéos montrant des files interminables devant les consulats algériens. Ces derniers sont, rappelle l’association, « dépassés, voire même débordés, face à la demande des ressortissants ».



Articles similaires :
Transport aérien Air Algérie augmente sa part de marché
Une étude vient de le démontrer, 25% des médecins étrangers en France sont Algériens
L'Algérie prendra-t-elle part à une réunion de la coalition contre Daech prévue au Maroc ?

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X