L’Etusa offre un marché de 6,3 milliards de dinars à Tahkout
  • Publiée le : 06-12-2018
  • Article publier dans News
  • Lue 3044 fois

Par Hani Abdi − Mahieddine Tahkout décroche un nouveau gros marché de location de bus à l’Entreprise publique de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa).


Ainsi, son entreprise qui assure depuis de longues années le transport universitaire dans plusieurs villes du pays vient d’obtenir un marché de 6,3 milliards de dinars de la part de l’Etusa. Ce marché consiste en la location de 300 bus de 30 à 100 places. C’est le deuxième marché qu’il décroche auprès de cette même entreprise, qui a nettement renforcé sa flotte avec des bus sortis de l’usine de montage Mercedes appartenant à l’ANP.


Ce marché s’ajoute à celui non moins étrange obtenu auprès des 1541 communes. Il s’agissait de l’obligation faite par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales aux 1 541 communes du pays pour se doter de véhicules de la marque sud-coréenne assemblés à Tiaret par l’entreprise de Mahieddine Tahkout. Cette décision était venue en application d’un accord-cadre signé par le ministre, Noureddine Bedoui, avec le concessionnaire.


De nombreux observateurs s’interrogent sur cette facilitation qu’a l’entreprise Tahkout à obtenir des marchés auprès des entreprises et des organismes publics. Mahieddine Tahkout a défrayé la chronique en 2016, suite à l’éclatement du scandale du faux montage de véhicules à Tiaret, qui a suscité une vague d’indignation. Aucune enquête n’a été, à ce jour, diligentée pour vérifier le bien-fondé des révélations largement relayées par la presse et les réseaux sociaux.


Au moment où l’opinion attendait des clarifications sur cette affaire, l’investisseur controversé se montrait encore plus arrogant, narguant le gouvernement, alors que de lourdes suspicions pèsent toujours sur lui et son groupe.
H. A.

 



Articles similaires :
Bouteflika aurait été transféré à Grenoble selon un média français : rechute, simple contrôle ou intox ?
« Seule l’armée peut convaincre Bouteflika d’organiser des présidentielles anticipées »
Benflis rejette la prochaine révision de la Constitution et la considère comme « un leurre »

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X