Pays-Bas : un ancien député islamophobe se convertit à l’islam
  • Publiée le : 06-02-2019
  • Article publier dans News
  • Lue 2751 fois

A trop vouloir diaboliser l’islam, Geert Wilders, le leader fulminant de l’extrême droite néerlandaise, finit par lasser, et mieux encore, par éveiller une saine curiosité pour le Coran, qu’il calomnie pourtant odieusement à longueur de temps.

 

Mais il y a plus jubilatoire encore : c’est au sein même de son Parti de la Liberté « PVV », dont les militants vibrent au son électrisant de ses harangues islamophobes, que ce petit miracle de la foi se produit. Quel cuisant camouflet infligé au semeur de haine du pays des tulipes !

 

Après avoir succombé aux sirènes nationalistes de Geert Wilders, à qui l’on doit le film d’épouvante « Fitna », et porté haut les couleurs du PVV dans le temple législatif de 2010 à 2014, Joram Van Klaveren vient d’opérer une métamorphose spectaculaire : il a répondu à un autre appel et s’est laissé guider vers une autre lumière, aspirant à purifier son cœur et à prendre de la hauteur, au-dessus de la bassesse des hommes et de leurs torrents d’outrances.


L’ancien député de l’extrême droite néerlandaise et grand pourfendeur de l’islam s’est converti à l’islam, la religion honnie !


C’était hier, et déjà il lui semble loin le temps où il martelait à toutes les tribunes, galvanisé par le populiste à la chevelure blonde péroxydée qui lui servait de maître à penser, tout entier acquis à ses analogies nauséeuses, que « le Coran est un poison » et l’islam « le grand péril vert ».


A l’instar de son ex-collègue du PVV Arnoud Van Doorn, lequel, à force d’être abreuvé d’islamalgames ravageurs et de mensonges éhontés, a décidé de s’éclairer à la lueur d’un autre flambeau que celui de la stigmatisation de l’islam, Joram Van Klaveren a ressenti progressivement le même profond écoeurement devant la croisade islamophobe livrée sans relâche par Geert Wilders, aussi perfide que pernicieuse.


A un journaliste néerlandais qui lui demandait récemment s’il se sentait coupable d’avoir repris à son compte l’idéologie et la rhétorique inflammable du pyromane des Pays-Bas, Joram Van Klaveren, fraîchement converti à l’islam, a répondu sobrement : « Je me suis simplement trompé de voie. Au fil des pages du livre que j’écris, j’ai découvert des choses qui ont ébranlé ma vision de l’islam ».


Et de poursuivre sur un ton contrit : « J’ai fini par réaliser que l’islam était le fonds de commerce du PVV. L’instrumentalisation était telle que tout ce qui n’allait pas dans le pays devait être lié à la religion musulmane d’une manière ou d’une autre ». Ou quand agiter le chiffon rouge de l’islam permet, au pays des tulipes comme ailleurs, de faire diversion dans la vaste Tartufferie politicienne !


Parmi les rares personnes qui l’ont chaleureusement félicité pour son changement de voie radical, et surtout pour avoir choisi la meilleure voie, celle qui est l’aboutissement d’un long cheminement intime et correspond aux valeurs qui l’animent désormais, Arnoud Van Doorn, son nouveau frère en Dieu, a écrit sur Twitter non sans une pointe d’ironie : « Qui aurait pensé que le PVV deviendrait un terrain fertile pour les convertis ! ».


Je regrette amèrement d’avoir pris part à la production du film indigne Fitna, et j’espère qu’ici, au milieu de tous les autres fidèles, mes larmes de regret laveront tous mes péchés”, déclarait à la presse saoudienne Arnoud van Doorn, alors qu’il effectuait son premier Hajj en Terre Sainte, submergé par l’émotion et sans la moindre complaisance envers lui-même et ses actes passés.

 

 

 

 

 



Articles similaires :
Le secret de la haine de José Garçon envers l’Algérie : la journaliste de Libération est payée par le Maroc
L’énigmatique négociateur nigérien ou comment la France a obtenu la libération de son otage
L’avion présidentiel médicalisé y était hier, Qui a été évacué à Paris ?

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X