Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Sellal: Pas de recrutement dans la fonction publique en 2015
  • Publiée le : 25-12-2014
  • Article publier dans Politique
  • Lue 4335 fois

Les recrutements dans les différents secteurs de la fonction publique sont suspendues pour l'année 2015, a annoncé le Premier ministre Abdelmalek Sellal hier"Les recrutements dans la Fonction publique seront reportés, dans tous les secteurs" a-t-il déclaré à la presse en marge de l'inauguration de la 23e foire de la production algérienne.

 

La décision constitue un des premiers impacts directs de la chute du prix du pétrole sur l'économie algérienne. Le Premier ministre a indiqué également que les projets qui émargent du budget de l'Etat, tels que les chemins de fer ou le tramway, "peuvent attendre".Ces précautions qui "n'affecteront ni le développement économique ni le niveau de vie des citoyens" interviennent au lendemain du conseil restreint présidé par le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika consacré à la crise des prix du pétrole, une crise qualifiée comme "inquiétante" par le président.

 

Il a par ailleurs réitéré que l'Etat poursuivra ses projets d'investissement et son soutien aux produits de grande consommation.

 

Même s'il a assuré que le gouvernement a prévu "toutes les hypothèses" relatives au prix du baril, en indiquant que l'Algérie "“a accumulé des réserves de changes qui lui permettent de tenir environ 4 ans", le Premier ministre a appellé les Algériens à "rationaliser" et à éviter les revendications salariales. Abdelmalek Sellal veut une "solidarité et une confiance forte" entre "gouvernants et gouvernés".

Source : huffpostmaghreb



Articles similaires :
Affaires Sonatrach et autoroute Est-Ouest : Khelil et Ghoul devant le juge en mars prochain ?
Eric Zemmour, placé sous la protection de 3 policiers, doit désormais limiter tous ses déplacements en raison des menaces
Lettre de Mohamed Boudiaf transmise à la délégation du Caire, interceptée par la police française.

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X