Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Affaires Sonatrach et autoroute Est-Ouest : Khelil et Ghoul devant le juge en mars prochain ?
  • Publiée le : 25-12-2014
  • Article publier dans Politique
  • Lue 5145 fois

Les principales affaires de corruption reviennent à nouveau au-devant de l'actualité nationale. Après plusieurs années d'instruction, le tribunal criminel d'Alger vient d'annoncer la programmation en mars 2015 des affaires Sonatrach et autoroute Est-Ouest.

 

Selon les informations diffusées par cette instance judiciaire en charge de ces deux dossiers de grande corruption, l'affaire Sonatrach 1 va être jugée plus exactement le 15 mars pour «association de malfaiteurs, passation illégale de marchés et corruption».Bien qu'épargné par le juge d'instruction, l'ancien ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, en fuite aux Etats-Unis, devrait être convoqué comme témoin dans cette affaire qui concerne tous les cadres dirigeants de la société nationale des hydrocarbures. A commencer par l'ancien président-directeur général, Mohamed Meziane, premier mis en cause dans cette affaire où comparaîtront 19 prévenus dont 12 en fuite.

 

La deuxième affaire concerne le scandale de pots-de-vin dans l'octroi de marchés de l'autoroute Est-Ouest dont des noms de ministres et anciens ministres reviennent souvent. En plus des 25 prévenus concernés par cette affaire, le ministre actuel des Transports, Amar Ghoul, qui a eu à gérer le dossier de l'autoroute Est-Ouest au moment des faits, devrait comparaître devant le juge. En tout cas, la justice, apprend-on d'une source sûre, veut bien l'entendre de cette affaire qui le concerne en premier lieu.

 

Même les avocats de la défense veulent l'interroger en audience. Une demande que le juge chargé de l'affaire peine à satisfaire en raison des interférences subies dans le cadre de l'instruction, des responsables au bras long semblent, en effet, avoir réussi s’en extirper sans grandes difficultés. C'est le cas d'Amar Ghoul, mais aussi de Mohamed Bedjaoui, ancien ministre des Affaires étrangères, qui ont, comme par magie, échappé au juge d'instruction. Pourraient-ils échapper au procès ? On le sera bientôt. C'est la crédibilité de la justice qui est mise en jeu.

Source : algeriepatriotique



Articles similaires :
Affaires Sonatrach et autoroute Est-Ouest : Khelil et Ghoul devant le juge en mars prochain ?
Eric Zemmour, placé sous la protection de 3 policiers, doit désormais limiter tous ses déplacements en raison des menaces
Affaire Saipem -Sonatrach: la justice italienne innocente Chekib Khelil

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X