Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


L'Algérie et le Maroc se rencontrent mensuellement pour parler sécurité
  • Publiée le : 03-02-2015
  • Article publier dans Politique
  • Lue 5349 fois

Malgré les tensions persistantes entre Alger et Rabat notamment autour de la question du Sahara occidental, les relations entre les deux pays voisins sont au beau fixe en matière de coopération sécuritaire.

 

Les services de renseignements algériens et marocains se réunissent ainsi une fois par mois, en Algérie et au royaume chérifien par alternance, depuis septembre 2014, révèle le quotidien El Watan dans son édition de ce vendredi 30 janvier.Les discussions de ces rencontres mensuelles portent notamment sur les tentatives de l’Etat islamique de s’implanter au Maghreb et de monter des cellules de recrutement ainsi que sur la situation en Libye, détaille le journal.

 

Résultats

Cette coopération a déjà porté ses fruits. Un élément de Jund Al Khilafah a été arrêté à Oujda (Maroc) et plusieurs cellules de recrutement de terroristes pour la Syrie, l’Irak, la Libye, et le nord du Mali ont été démantelés indique El Watan.Le ministre algérien de la Justice, Tayeb Louh, a par ailleurs indiqué jeudi, à l’Assemblée populaire nationale (APN) que l’Algérie a demandé aux autorités marocaines de lui fournir des informations sur le citoyen algérien suspecté d’être membre de Jund El Khalifa qui a été arrêté au Maroc.

 

"Le Parquet a demandé au juge d’instruction d’émettre une commission rogatoire en direction du Maroc afin de connaître l’identité de l’Algérien arrêté et de fournir aux autorités algériennes toutes les informations", a-t-il déclaré, précisant qu’une enquête a été ouverte au niveau du pôle judiciaire spécialisé près de la cour d’Alger.De leur côté, les services marocains s’intéressaient aux investigations algériennes ciblant des sujets du royaume actifs dans AQMI (au moins 4 d’entre eux ont été identifiés dans des vidéo de l’organisation entre 2007 et 2010) ou dans les groupes armés en Libye et au nord du Mali, ajoute le quotidien.

 



Articles similaires :
Ghoul appelle le Maroc à arrêter sa campagne hostile contre l’Algérie
Les Harkis forment une pétition pour le respect des engagements de Hollande !
Sellal: Pas de recrutement dans la fonction publique en 2015

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X