Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


IL A PRÉDIT UN BAIN DE SANG EN ALGERIE : Boukrouh, est-il atteint d'Alzheimer ?!
  • Publiée le : 03-06-2015
  • Article publier dans Politique
  • Lue 6200 fois

En suivant l’intervention de l’ex-ministre du Commerce, l’ancien patron du parti Renouveau, Noureddine Boukrouh au forum du journal ‘’Liberté’’ sur la situation actuelle en Algérie, où il a prédit un ‘’bain de sang, avant la fin de 2020 et il y aura quelques deux millions de morts’’.

 

L’auditoire croyait au début que la personne interviewée, parlait de la Libye ou d’Afghanistan, ou bien alors, Boukrouh est atteint de la maladie d’Alzheimer ?!

 

L’auteur du livre «La réforme de l’Islam, la réforme de la vision du monde des musulmans », a voulu peut-être tester sa vision de réformisme révolutionnaire  en  prenant appui sur un diagnostic du présent, sans se reférer au passé. Un passé, pourtant qui ne date que de deux décennies, quand le peuple algérien a fait son propre printemps arabe en 1988, avant la Tunise, et avant même que l’inventeur de la nouvelle vision islamique, Noureddine Boukrouh, qui s’abstenait lui aussi de parler de l’Islam  durant les années 1990.


Cette réforme à l’algérienne conçue par une jeuneusse assoiffée d’une démocratie, n’a pas empêché la horde islamiste radicale de l’étouffer dans son berceau, donnant naissance à une démocratie et liberté religieuse, à l’image du titre du livre de l’ancien ministre, qui a enfanté, après le déboire des islamistes aux élections législatives de 1991, le plus long terrorisme dans l’histoire de l’Algérie et dans le monde.


La prophétie des derniers survivants des ministres du gouvernement Benflis 3, monsieur Boukrouh, par ses dernières déclarations a fait rédemarrer la machine ennemi, lontemps rouillée, après avoir perdu espoir de produire un printemps arabe en Algérie à la veille des  soulèvements populaires en Tunisie, l’Égypte et la Libye.

 

Une telle sortie médiatique à la veille de la visite attendue du président français François Hollande, et avec toutes les menaces sécuritaires qui guettent le pays des quatre coins de l’Afrique : aevc un Maroc qui blinde ses frontières avce l’Algérie, et la Libye qui s’enfonce dans la guerre civile, et le Mali qui est devenu le bal des terroristes de Daech avec la Libye, ne fait que assaisonner la tartelette des ennemis de l’Algérie.

 

Devant les journalistes, l’invité du forum de Liberté,  M. Boukrouh, a même donné le bilan des morts et le nombre de personnes pouvant déstabiliser le pays. S’agit-il d’un message de guerre contre l’Algérie ou une invitaion en public à la révolte. En sondant ses pensées, on conclut que soit M. Boukrouh guide ses pensées et ses paroles cachant un profond complot contre le pays, où bien il est instruit pour faire le rôle du cheval agressif de l’opposition et de l’outre-mer, où bien tout simplement il est atteint d’Alzheimer !



Articles similaires :
Ghoul appelle le Maroc à arrêter sa campagne hostile contre l’Algérie
En Algérie, la bataille de l’après-Bouteflika a commencé
Louisa Hanoune répond à un proche de Ali Haddad, «Aucun baltagui n’étouffera ma voix»

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X