Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Rachid Nekkaz emprisonné à Seddouk
  • Publiée le : 11-11-2014
  • Article publier dans Politique
  • Lue 13979 fois

Rachid Nekkaz a été arrêté par les forces de l'ordre à Seddouk, une ville située à une soixantaine de kilomètres au sud de Béjaïa (Kabylie). L'ancien candidat à la candidature des présidentielles d’avril 2014 s'est rendu sur place dans le cadre d'une marche pour le changement entamée le 1er novembre dernier.


Selon une source locale, Rachid Nekkaz, arrivait de Beni Maouche, une ville voisine avant d'être emmené au commissariat jeudi soir vers 18h30mn.

 
Sur sa page facebook, le concerné lui-même parle d’emprisonnement :
"Emprisonnés à Seddouk (W. Bejaïa), nous avons été accueillis dans la ville par le commissaire de police qui nous a mis immédiatement en état d'arrestation devant la population en plein centre-ville". 
 
Rachid Nekkaz sera gardé "prisonnier (…) jusqu'à samedi au moins" jour où il devrait, "rencontrer le procureur d'Akbou".Le mobile de l’interpellation n'est pas clair. "J'expliquais à une personne en voiture les objectifs de cette marche pacifique jusqu'à Alger (Grande Poste) le 28 novembre à 17h", précise-t-il sur sa page facebook. En effet, Nekkaz a lancé, après l’annonce en juin dernier de la création de son parti, le Mouvement pour la jeunesse et le changement, son initiative d’une marche sur Alger.

 
"Après 13 jours de marche continue et plus de 400 kms de marche, il semblerait que certaines autorités cherchent à nous dissuader d'aller jusqu'au bout", soupçonne-t-il sur le Net, où il se montre déterminé à aller jusqu’au bout. ''Quels que soient les obstacles, personne ne nous empêchera d'aller jusqu'au bout de cette marche pour un Changement pacifique en Algérie", est-il encore écrit.


Articles similaires :
Benflis reporte le dépôt du dossier de son parti pour ajustements
11 wilayas déléguées pourront être créées en 2015 (Sellal)
L'assassinat de Boudiaf ...

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X