Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Trafic de drogue : près de 28 tonnes de résine de cannabis saisies au 1er trimestre 2016
  • Publiée le : 23-05-2016
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 4031 fois

Une quantité de 27,8 tonnes de résine de cannabis a été saisie en Algérie durant le premier trimestre de 2016, dont plus de 81% à l’Ouest du pays, selon des informations recueillies auprès de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

 

L’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie a précisé dans son rapport se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes), qu’au total 27.816,874 kg de résine de cannabis ont été saisies durant le premier trimestre de l’année en cours, dont 81,02% dans la région Ouest du pays.


La quantité de résine de cannabis saisie durant les trois premiers mois de 2016 a enregistré une baisse de 21,42%, en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire au niveau des frontières, selon une source proche de l’Office qui relève que malgré cette baisse, les quantités saisies restent encore élevées. Selon ce rapport, 10,68% de la quantité saisie a été enregistrée dans la région Sud du pays, 6,12% dans la région Centre et 2,19% dans l’Est du pays.


S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a fortement augmenté, passant de 18,3 grammes à 145,44 grammes, soit une hausse de 694,75% durant la même période de référence, ajoute le même bilan. En revanche, la quantité de cocaïne saisie a enregistré une baisse de 91,69%, passant de 84.216 grammes durant la même période de 2015 à 7.000 grammes en 2016. Le rapport a également relevé une légère augmentation des saisies des comprimés de types psychotropes, passant de 197.616 à 215.081 comprimés durant la même période de référence, soit une hausse de 8,84%, dont 39,67% saisies à l’Ouest du pays.


Près de 10.000 individus interpellés pour des affaires de droguePrès de 10.000 individus ont été interpellés pour des affaires de drogue. Les investigations menées par les services concernés ont abouti à l’interpellation de 9.806 individus dont 49 étrangers pour des affaires liées à la drogue, selon le même bilan qui fait ressortir que sur la totalité des personnes impliquées, 280 sont présentement en fuite.


Les données de ce bilan révèlent également que parmi les personnes interpellées, 2.305 sont des trafiquants alors que 5.459 sont des usagers de la résine de cannabis et que 1.072 sont des trafiquants de substances psychotropes et 905 autres en sont des usagers. S’agissant du trafic de cocaïne, les services de sécurité ont procédé à l’arrestation de 58 trafiquants et de 5 usagers de cette drogue, en plus d’un (1) trafiquant d’héroïne et d’un (1) autre cultivateur de cannabis. Selon la même source, le nombre des personnes interpellées pour des affaires liées à la drogue est en forte hausse, passant de 6.520 à 9.806 individus, durant la même période de comparaison.


Durant le 1er trimestre de l’année en cours, 7.467 affaires ont été traitées, contre 4.883 affaires en 2015, en hausse de 52,92%. Sur le total de ces affaires, 1.969 sont liées au trafic illicite de la drogue et 5.497 autres à la détention et à l’usage de drogue, conclut la même source. Depuis 2010, les quantités saisies de kif traité ont atteint, environ 500 tonnes, selon des chiffres rendus publics la semaine dernière par la Gendarmerie nationale lors d’un colloque à Oran.
Cette énorme quantité de drogue provient du Maroc, qui a été classé l’un des premiers producteurs de cannabis au monde par le rapport de 2015 de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), un organe indépendant chargé de surveiller l’application des conventions internationales de l’ONU relatives au contrôle des drogues.


Les quantités saisies au cours des onze premiers mois de 2015 ont enregistré une baisse de 36,91% par rapport à la même période en 2014, principalement en raison du renforcement du mécanisme de sécurité au niveau des frontières, selon une source émanant de l’ONLDT, qui note qu’en dépit de cette diminution, les quantités saisies sont encore élevées. Selon ce rapport, 32,75% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région du Sud, 5,46% dans le centre du pays et seulement 1,44% dans l’Est du pays.


Plus de 23.000 personnes arrêtées pour trafic de drogueLe rapport ajoute également que, sur le total des personnes impliquées, il a notamment été enregistré 5,042 trafiquants et 14,359 utilisateurs de cannabis, 2.043 trafiquants et 1.931 usagers de substances psychotropes, 50 trafiquants et 76 usagers de cocaïne, ainsi que 14 trafiquants et 7 utilisateurs d’héroïne. Selon la même source, le nombre de personnes arrêtées en hausse de 66,60%, passant de 14,124 personnes à 23,531 personnes, au cours de la même période.


En outre, 17.729 cas ont été traités, contre 10.270 cas dans la même période de 2014, soit une hausse de 72,63%. Sur le total des cas traités, 4.159 cas sont liés au trafic de drogues illicites et 13.562 cas liés à la détention et l’utilisation de médicaments. Outre la culture du cannabis, le document révèle l’apparition au Maroc d’un trafic de cocaïne qui est transportée en contrebande à bord de vols commerciaux en provenance du Brésil et transite par l’Afrique de l’Ouest et le Maroc d’où elle rejoint l’Europe.


Une quantité de 31,40 quintaux de kif traité saisie à MaghniaIl est à rappeler qu’en mars 2016, cinq membres d’un réseau international de trafic de drogue ont été arrêtés par la Gendarmerie nationale d’Alger avec une saise de plus de 7 quintaux et 55 kg de stupéfiants, selon les déclarations du commandement de la Gendarmerie nationale dans un communiqué. Le groupe territorial de la Gendarmerie nationale à Alger a reçu des informations d’un réseau international de trafic de drogue travaillant dans plusieurs provinces du pays et dans les quartiers de la capitale, tentant de transporter de la drogue à l’étranger par le port d’Alger.


L’information a révélé que plusieurs trafiquants sont derrière ce groupe de contrebande également contrebande aux frontières de l’ouest du pays, à Tlemcen. Par ailleurs, une quantité de 31,40 quintaux de kif traité a été saisie récemment, à Maghnia (Tlemcen), par les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants de la Police judiciaire d’Aïn Témouchent qui ont démantelé, également, un réseau de trafiquants de drogue selon des informations auprès de la Sûreté de wilaya.

 

Composé de plusieurs individus, ce réseau activait au niveau des frontières Ouest en passant par des wilayas du Sud-ouest et sud-est pour arriver en Libye.
L’enquête diligentée, dans ce cadre, marquée par la surveillance, plus de deux mois durant, des mouvements de ces individus en coordination avec le parquet de Béni Saf, a permis de situer, à Maghnia, l’endroit où était stockée la drogue.

 

Les policiers se sont déplacés sur place, pour saisir les stupéfiants, soigneusement dissimulés à bord d’un camion transportant des parpaing, faisant savoir qu’une grande somme d’argent, des téléphones portables à double puces marocaines, des jumelles, une voiture et une mobylette, ont été également saisis. Sur place, quatre individus ont été arrêtés y compris le chauffeur du camion qui a tenté de s’enfuir. Les membres de ce réseau ont été présentés devant le parquet de Béni Saf.



Articles similaires :
Arrestation de deux cambrioleuses d’une bijouterie à Mila
En Algérie, nous sommes coupables d’être des femmes
10% des élèves consomment la drogue en Algérie

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X