Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Enquête. 80 % des 30-39 ans algériens dépendent encore de leurs familles pour se nourrir et se loger !
  • Publiée le : 20-09-2017
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 3334 fois

Les jeunes algériens sont majoritaires dans le pays. Mais ils demeurent incapables d’assumer des responsabilités et de nourrir leurs foyers familiaux. Les chiffres font froid dans le dos et démontrent que le jeune algérien peine à s’émanciper du carcan familial. 

 

Pis encore, le jeune algérien peine à voler de ses ailes et de survivre sans l’aide de sa famille. Preuve en est,  seuls 5% des jeunes de moins de 30 ans se sont déclarés comme responsables dans leurs milieux familiaux en 2012, nous apprend l’enquête menée par les experts du conseil national économique et social (CNES).

 

Une enquête inscrite dans le cadre du rapport sur le développement humain publié en 2015. Passés sous silence, ces chiffres représentent, pourtant, un indicateur sur le degré d’autonomie de nos jeunes. La même source nous apprend, dans ce sillage, qu’à peine 20% chez les 30-39 ans assument des responsabilités dans leurs familles. C’est dire que 80 % des 30-39 ans algériens dépendent encore de leurs familles pour se nourrir et se loger ! Un constat effarant qui fait froid dans le dos puisqu’il démontre que nos jeunes n’ont pas leur destin entre leurs mains.

 

Il est à souligner enfin que 75,1% des 40 ans et plus en Algérie assument, en revanche, la responsabilité de leurs foyers. Selon le CNES, ces données traduisent “les difficultés d’assurer la relève en matière de gestion des ménages et dans le même temps, les difficultés pour les jeunes de quitter le foyer parental”. Comment peut-on bâtir un pays développé lorsque la majorité de nos jeunes ne sont pas encore capables de se prendre en charge ?



Articles similaires :
Saisie de 4 quintaux de kif traité dans la zone frontalière Ouest
L’espoir d’être un autre !
Harcelées, insultées, sifflées : le martyre des femmes ans la rue, Sois belle, mais…pas trop

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X