La direction générale d’Air Algérie nous adresse une mise au point
  • Publiée le : 22-10-2018
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 2461 fois

Suite à votre article intitulé «Un nouvel incident provoque la panique sur un vol d’Air Algérie» paru sur votre journal électronique, le 18 octobre 2018, Air Algérie dément les informations diffusées et tient à faire une mise au point pour rétablir la vérité quant aux déclarations diffamatoires publiées à son encontre.

 

Tout d’abord, Air Algérie tient à apporter des clarifications quant à l’incident survenu le 17 octobre 2018 au soir sur le vol AH6026 devant relier Alger à Constantine. En effet, le vol en question a dû retourner à l’aéroport d’Alger 20 minutes après son décollage, soit à 18h50, en raison d’ingestion d’un objet non identifié par un des réacteurs durant le roulage. Aucune explosion ni mouvement de panique n’ont été enregistrés.

 

Ce type d’incident que vous qualifiez de «grave» est un «FOD» (Foreign Object Deboris), incident tout à fait banal qui se produit avec toutes les compagnies aériennes du monde, particulièrement durant les saisons de migrations d’oiseaux, ou lors de travaux tel que c’est le cas actuellement au niveau de l’aéroport d’Alger.

 

Air Algérie aurait souhaité que votre rédaction salue le professionnalisme des personnels navigants qui ont su maîtriser la situation et faire atterrir l’avion avec à son bord 116 passagers sans incident majeur, et qu’elle se rapproche de la compagnie pour vérifier les informations diffusées par un autre journal, sans vérification préalable, avant de les reprendre.

 

La compagnie regrette les faits inexacts publiés, et perçoit à travers ces allégations mensongères une volonté délibérée de nuire à son image de marque.

 

Air Algérie se réserve le droit de prendre des mesures légales face à ces pratiques de diffamation et de partage d’informations tendancieuses touchant à sa réputation, et ce pour faire rappeler les valeurs d’éthique et la déontologie du métier de journaliste qui semblent bafouées.

Le chef de la division affaires générales,

Toubal Seghir

Réponse :

Nous vous remercions pour vos clarifications s’agissant de l’incident évoqué par un confrère et repris par Algeriepatriotique. Nous nous permettons, néanmoins, de relever une contradiction flagrante dans votre mise au point. En effet, d’un côté vous évoquez un incident dont vous insinuez qu’il serait banal et qu’il n’aurait provoqué aucune panique à bord, de l’autre, vous nous reprochez de ne pas avoir salué le «professionnalisme des personnels navigants qui ont su maîtriser la situation». Il s’agit donc bel et bien d’une situation qui nécessitait une maîtrise du personnel navigant.

 

Vous semblez ignorer la signification du terme «diffamation», dans la mesure où vous nous adressez une mise au point pour, en réalité, confirmer l’information que nos confrères ont révélée et que nous n’avons fait que reprendre en citant la source. Le reste de l’article est un rappel d’une série d’incidents que votre compagnie a subis auparavant.

 

Enfin, nous aurions souhaité – à notre tour – que vous réagissiez à notre article d’hier dans lequel nous dénoncions la mobilisation des fonds publics pour sauver une compagnie commerciale dont la gestion laisse à désirer et dont les services calamiteux déçoivent les compatriotes qui continuent de voyager à bord des avions mal entretenus d’Air Algérie, soit par patriotisme, soit par défaut.

Algeriepatriotique



Articles similaires :
46 présumées prostituées interpellées à Tichy
L’espoir d’être un autre !
Une pétition contre les violences sexuelles à l’égard des femmes sera remise au Premier Ministre, Abdelmalek SELLAL

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X