Comment une femme a trompé la vigilance de la PAF à l’aéroport d’Alger
  • Publiée le : 23-10-2018
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 12127 fois

Par Kamel M. – Nouvelle grave négligence à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger. En effet, Algeriepatriotique a appris de sources informées qu’une ressortissante africaine a embarqué à bord d’un vol à destination d’une ville française alors qu’elle venait de passer le contrôle au niveau du sas destiné à un vol de la compagnie émiratie Emirates.

 

Nos sources expliquent que la ressortissante africaine, qui répond au nom de Malimbasa Nene, a effectué deux enregistrements, l’un sur la compagnie émiratie et l’autre sur la compagnie française Aigle Azur. Arrivée en zone sous douane, elle est passée par le dernier contrôle pour embarquer pour Dubaï, puis elle a rejoint le couloir d’embarquement d’un vol ZI-294 d’Aigle Azur, pour se retrouver ainsi en France.

 

Les autorités aéroportuaires françaises auraient refoulée la concernée faute de documents lui permettant d’accéder au territoire français. Nos sources croient savoir que l’Algérie pourrait être pénalisée pour cette énième faute qui pourrait être symptomatique de graves manquements au niveau des contrôles dans nos différentes aéroports.

 

Il y a quelques semaines, c’est une autre passagère qui s’était retrouvée à Montréal alors que ce n’était pas sa destination.

 

Nos sources précisent que des mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre des agents en fonction ce jour-là, pour leur mégarde. Algeriepatriotique avait, par ailleurs, signalé, dans un précédent article, que l’aménagement actuel de l’aérogare d’Alger était propice à ce genre de confusion vu que les arrivées et les départs se passent dans un seul et même couloir. Une situation aggravée par le manque de vigilance de certains agents affectés au dernier contrôle avant l’embarquement.

 

Un témoin oculaire nous avait fait part d’un laisser-aller auquel il avait assisté lui-même au moment où il s’apprêtait à embarquer sur un vol d’Air Algérie à destination du Caire. Le témoin raconte que ni les agents de la compagnie aérienne, ni les policiers, ni les douaniers n’ont obligé une passagère vêtue d’un voile intégral à montrer son visage pour s’assurer de son identité.

 

Les différents changements qui ont été opérés au niveau de la Police des frontières à l’aéroport d’Alger ont-ils affecté le rendement des agents de la DGSN sur place ? Quoi qu’il en soit, une reprise en main de la situation est plus qu’indispensable.

K. M.



Articles similaires :
Tentatives de fermeture des débits de boissons, Gesticulations intégristes et passivité suspecte
UNE ETUDE INQUIETANTE LE CONFIRME : D’ici cinq ans, le nombre de cancéreux doublera en Algérie
Sidi Bel Abbès, Arrestation de 4 cambrioleurs, dont un Marocain

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X