Qu'attend le ministère de l'Intérieur pour mettre hors d'état de nuire Naima Salhi ?
  • Publiée le : 05-01-2019
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 3146 fois

 Le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire n’a toujours pas réagi aux déclarations et sorties récurrentes de la présidente du Parti politique pour l’équité et la proclamation (PEP) que préside Naima Salhi.


Le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire n’a toujours pas réagi aux déclarations et sorties récurrentes de la présidente du Parti politique pour l’équité et la proclamation (PEP) que préside Naima Salhi.


 Après avoir qualifié le grand moudjahid, militant et écrivain engagé, Mouloud Mammeri, de sioniste en plus de ses déclarations racistes et provocatrices, Naima Salhi a qualifié le fondateur de la Numidie, Massinissa de «chien des Romains».


Cette insulte à un symbole de l’Histoire de l’Algérie et au fondateur de la Numidie, pour ne pas dire à une des constantes de l’Histoire de l’Algérie, est un dérapage de trop de cette dame qui fait dans la provocation. Unique députée de son parti, Salhi qui n’arrive pas à organiser un meeting ou une rencontre en raison de l’inexistence d’une base pour son parti, devrait être rappelée à l’ordre pour ne pas dire mise hors d’état de nuire par le ministère de l’Intérieur. Cette présidente d’un parti microscopique est en train de semer la fitna et la division au sein de la société algérienne.

Ses sorties et déclarations vont à l’encontre de la politique de la réconciliation nationale et de la concorde entre l’ensemble des Algériens, prônée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika. En ce sens, le ministère de l’Intérieur se trouve interpellé pour réagir et arrêter les agissements de cette dame qui dirige un parti microscopique et qui, en plus, porte atteinte à l’unité nationale.


Articles similaires :
54 morts sur les routes algériennes en une semaine
INFANTICIDE A EL OUED : Une mère tue froidement ses trois enfants en bas âge
10% des élèves consomment la drogue en Algérie

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X