Avec ce sous-marin, la flotte algérienne «une des plus nombreuses en mer Méditerranée»
  • Publiée le : 13-01-2019
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 3407 fois

La marine militaire algérienne est à l’aube de recevoir son 6e sous-marin de classe Kilo, qui fera de sa flotte sous-marine «une des plus nombreuses en mer Méditerranée», selon le site Menadefense.

 

La flotte sous-marine de l'armée algérienne va se renforcer avec la réception de son 6e sous-marin de classe Kilo de fabrication russe, dont la construction s'est achevée à Saint-Pétersbourg, a annoncé le site d'information militaire Menadefense le 23 juin 2018. La marine algérienne avait reçu son 5e sous-marin de ce même type au cours du mois d'avril 2018.

 

«Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d'attaque Kilo 636 de la marine algérienne a fait sa première sortie en mer il y a quelques jours et nous avons une photo», écrit le site. «Portant le numéro de bâtiment 01347, il a pris le large le 18 juin dernier depuis son chantier de construction à Saint Pétersbourg en Russie.».

 

C'est lors de la visite du chef d'état-major de l'armée algérienne, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, à Moscou en 2013, que la décision de l'achat des deux sous-marins avait été prise, nous rappelle Menadefense. «Deux autres submersibles [les 5e et 6e sous-marins, ndlr] feront l'objet d'un nouveau contrat pour des livraisons à l'horizon 2020-2022, probablement pour remplacer les sous-marins de première génération Kilo 877EKM», souligne la même source. En définitive, les deux bâtiments auront été livrés en 2018.

 

 Baptisé «trou noir» par les experts de l'Otan pour sa discrétion, le sous-marin diesel-électrique polyvalent du projet 636 Varchavianka (Improved Kilo, selon le code Otan) appartient à la 3e génération de sous-marins. Il a un déplacement de 2.350 tonnes en surface et de 3.950 tonnes en plongée et une vitesse de 17 à 20 nœuds. Le sous-marin a 45 jours d'autonomie. Il peut être doté de quatre missiles Kalibr, de 18 torpilles de 533 mm (six tubes) et de 24 mines, et plonger à 300 mètres de profondeur. Son équipage comprend 52 sous-mariniers.


De nombreux pays étrangers achètent volontiers des sous-marins du projet 636. À l'heure actuelle, des sous-marins de classe Kilo sont en service dans la marine algérienne, vietnamienne, indienne, iranienne et chinoise.





Articles similaires :
Voilà pourquoi l’université algérienne ne forme plus d’élite !
Les Algérois ont jeté 12 tonnes de pain en 3 mois
Lutte contre la violence urbaine à Constantine : 20 personnes arrêtées à Ali-Mendjeli (sûreté)

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X