Le Front Sahwa:« La Sécurité doit déclarer la guerre aux charlatans »
  • Publiée le : 19-11-2014
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 6683 fois

Le charlatanisme s’étend et devient drapé du sceau de la religion. Ce dernier se nourrit de la crédulité des gens, maladie, pauvreté, ignorance, sont autant de facteurs dont profitent les charlatans pour se vanter de l’étendue de leurs pouvoirs.

 

Les supporteurs du courant salafiste non agrée Front de la Sahwa Islamique ont annoncé une vaste campagne de sensibilisation contre  les charlatans et les sorciers  qui sont pour eux « une source de mal  ».

 

Lors d’un communiqué -dont une copie est parvenue à notre rédaction-, le front a affirmé par la voix de son chef Abdelfatah Hamadache Zeraoui que : « Les charlatans sèment la discorde à la maison, Combien de jeunes ont été licenciés de leurs postes de travail, combien de jeunes filles ont été privées de mariage, combien de fête fêtes ont été annulées, combien de tristesses ont été causée par eux ?,se sont des diables humains qui coopèrent avec les démons pour faire mal aux gens à travers  leurs pratiques sataniques, oblation ou sacrifice, où bien l'exorcisme avec toutes ses formes ».

 

Le même front a notamment évoqué quelques témoignages bouleversants concernant quelques charlatans corrupteurs voyants ou ces pseudo- guérisseurs font de la souffrance et de l’ignorance des citoyens un fonds de commerce très lucratif. Certains d’entre eux ont même eu recours à interroger le Djinn qui possède  le malade.Le diable et le mauvais œil étant considérés comme malfaisants, il faut les faire sortir avec tous les moyens et toutes les pratiques jugés utiles. Les gens sont éduqués et influencés par ces croyances et pratiques depuis toujours. La société ne fait que perpétuer cet état de fait. Il est constaté un encouragement même de ces comportements par les bénéficiaires. Ils vivent aux dépens de tous ces désespérés qui croient au miracle pour trouver un travail, se marier, faire un enfant, avoir de la chance et se protéger contre le mauvais œil.

 

Selon Hamadache,a faiblesse et la souffrance, sont devenues, ainsi, une source d’enrichissement pour des personnes sans aucun scrupule, et la seule solution du malade pour se débarrasser du mal qui le hante.A cet effet, le front de la Shawa a appelé les autorités à déclarer contre cette catégorie sans scrupule qui font du mal des autres une profession officielle en collaboration avec le diable.

source: echoroukonline



Articles similaires :
Des additifs alimentaires extraits de scarabées inondent nos marchés !
Aïn Témouchent: le chiisme se propage sans répit
54 morts sur les routes algériennes en une semaine

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X