Belmadi veut s’inspirer de l’Algérie pour mener le Qatar encore plus haut
  • publiée le : 02-12-2014
  • Article publier dans Interview
  • Lue 4959 fois

Récent vainqueur de la Coupe du Golfe, qui s’est déroulée en Arabie Saoudite, le Qatar met maintenant le cap sur l’Australie où se disputera en janvier 2015 la Coupe d’Asie des Nations de l’AFC. Les Bordeaux y auront de grandes ambitions, portés par un sélectionneur, Djamel Belmadi, qui fait chaque jour un peu plus ses preuves.

 

Après avoir commencé sa carrière dans le championnat local, et décroché deux titres de suite avec Lekhwiya, le technicien algérien a remporté le championnat d’Asie de l’Ouest début 2014 avec l’équipe B du Qatar. La Fédération qatarie a alors confié à l’ancien Marseillais les rênes des A… En réponse lui leur a offert la 22ème Coupe du Golfe.

 

« C’est un titre important puisqu’il était l’attendu depuis dix ans » souligne-t-il au micro de FIFA.com. « Il arrive un mois avant la Coupe d’Asie, c’est bon pour la confiance ! Cette compétition constitue une étape d’un projet à long terme. Nous n’avons pas les faveurs des pronostics, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons pas nos chances. Chaque compétition est unique et nous allons tout donner pour être à la hauteur de l’événement ».

 

Dans son Groupe C, le Qatar aura en tout cas fort à faire. Il retrouvera les Émirats Arabes Unis, Bahreïn en constants progrès, et l’Iran, mondialiste. « C’est une poule relevée, dans laquelle aucune rencontre ne sera facile » confirme Belmadi. « Il faudra bien démarrer face aux Émirats, car une première victoire nous rapprocherait de la qualification et serait un plus pour la motivation. Nous ferons au mieux, en espérant que les événements nous sourient ».

 

Et de poursuivre « Je ne veux pas mettre de limites à nos ambitions. Le Qatar a atteint les quarts de finale de l’édition précédente et tout le monde attend que nous fassions de même. Il faut que cette pression soit positive, qu’elle booste mes joueurs. » Des joueurs qu’il connaît mieux que quiconque, les ayant déniché dans un championnat qu’il connaît sur le bout des doigts. « Je suis au Qatar depuis plusieurs années et je sais comment me comporter avec eux. Je les connais. Et le fait qu’ils évoluent tous dans le championnat national contribue à la cohésion du groupe. »

 

Si ses joueurs l’inspirent, il en va également de même pour son pays d’origine, l’Algérie, auteur d’une très belle performance à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. « Ils ont marqué l’histoire. Je pense que l’équipe a tiré les leçons de la Coupe du Monde 2010 et a su élever son niveau de jeu. La qualification pour le second tour est quelque chose d’exceptionnel. Il ne faut pas oublier qu’ils ont été éliminés par l’Allemagne, future championne du monde » souligne l’ancien Fennec.

 

Et de conclure sur un fait qui vaut également pour son pays d’adoption : « l’équipe possède un groupe de jeunes joueurs, qui vont s’améliorer avec le temps. Ce n’est que le début d’une belle histoire. »

source: FIFA

 



Articles similaires :
Neuer : « Meilleur gardien du monde ? Ce n’est jamais sorti de ma bouche»
Christian Gourcuff clame sa différence avec Vahid Halilhodzic
Gourcuff: La décision du Maroc ne me concerne pas !

Vos commentaires :