1 milliard $ pour la transition énergétique

0
190

En détaillant le plan d’investissent de Sonatrach, Hakkar a fait savoir que la compagnie a consacré près de 1 milliard de dollars à des projets qui s’inscrivent dans sa stratégie de contribution de l’entreprise à la transition énergétique.

Il a indiqué qu’il s’agit notamment de projets de récupération des gaz torchés sur les sites de production et les complexes de GNL, de projets d’électricité solaire photovoltaïque pour alimenter les sites de production, de transport et de traitement [pétrole et gaz], et de projets pilotes pour la production et le transport d’hydrogène vert.

Invité à donner plus de détails sur la récupération des gaz de torchés, le PDG de Sonatrach dira.

«On a toujours investi dans la récupération des gaz torchés, à travers plusieurs projets de récupération des gaz associés et de revamping des installations, notamment sur les grands sites de production comme Hassi Messaoud, ce qui nous a permis de réduire le taux de torchage à 2%.»

Et d’ajouter : «Aujourd’hui, nous avons enregistré plusieurs projets de récupération des gaz torchés sur les sites de production et les complexes GNL concernés. Ces projets nous permettront à moyen terme d’atteindre nos objectifs qui consistent à réduire le torchage de gaz à moins de 1% et à éliminer le torchage de routine.»

A une question sur la limitation de la hausse de la consommation interne en énergie, Hakkar expliquera que des efforts ont été faits pour maîtriser cette croissance, notamment dans la production d’électricité grâce à de nouvelles centrales à cycle combiné plus performantes.

Pour ce qui concerne Sonatrach en particulier, il dira.

«En tant que consommateur de gaz pour alimenter ses installations, nous avons commencé à mettre en œuvre un programme de réhabilitation et de modernisation à moyen terme, qui met l’accent sur la réduction de l’autoconsommation des sites de production, des stations de compression et des complexes GNL.

Nous construisons également des centrales photovoltaïques pour répondre à la demande énergétique de nos sites de production. Nous avons déjà construit une centrale électrique de 10 MW sur le champ de Bir Rebaa Nord et commencé à travailler sur la deuxième centrale sur le même site (MEES, le 17 décembre 2021).

Nous nous préparons également à lancer d’autres projets similaires sur plusieurs autres sites d’une capacité de plus de 100MW et nous continuons à développer d’autres projets avec un potentiel d’environ 1000MW.»

S.H. / lalgerieaujourdhui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here