113 mds de DA pour les programmes de développement de Khenchela

0
259

La wilaya de Khenchela, au cœur des Aurès, a bénéficié ce dimanche d’un programme complémentaire de développement avec une enveloppe financière de plus de 113 milliards de DA, visant la relance globale dans tous les secteurs. C’est ce qu’a annoncé  le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane.

Lors des travaux de la première réunion du gouvernement en dehors du palais du Gouvernement à Alger, le Premier ministre a insisté sur la nécessité de respecter les délais de réalisation des projets entrant dans le cadre du programme de développement, afin de permettre aux habitants de la wilaya d’en bénéficier.

« Ces projets généreront des centaines d’emplois permanents voire des milliers, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie de transformation et même dans le secteur minier », a-t-il indiqué.


Dans le cadre de ce programme de développement, et s’agissant du secteur des transports, le gouvernement a décidé de débloquer un budget important pour la réalisation d’une ligne ferroviaire de 50 km, ainsi qu’un réseau de routes, afin de désenclaver plusieurs villages situés dans des zones d’ombre de la région.

Et d’ajouter : « Il en sera de même pour les secteurs de la santé, du tourisme et de la culture en vue de permettre à la wilaya de Khenchela de connaître une relance en matière de développement globale qui engagera la population dans un processus de développement autre que celui enregistré jusque-là par la wilaya ».

Après avoir indiqué que tous les efforts consentis visent à « faire de la wilaya de Khenchela un pôle minier en plus ».


En soulignant la volonté des autorités du pays à faire de Khenchela un pôle agricole, M. Benabderrahmane a précisé que des « instructions ont été données pour exploiter impérativement toutes les surfaces agricoles existantes et faire de la wilaya de Khenchela un pilier pour assurer la sécurité alimentaire souhaitée », grâce aux atouts humains et matériels dont elle dispose.


Selon le Premier ministre, ces programmes permettront à cette « wilaya moudjahida » de s’engager dans un processus de développement différent de celui qu’elle avait connu jusqu’à présent ».

Il a rappelé, dans ce contexte, que la tenue de la réunion du gouvernement, pour la première fois en dehors de la capitale, vient en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en tenant compte de la nouvelle approche relative à la concrétisation d’un développement local équilibré et durable.


Ce programme de développement intervient au titre d’une approche globale, accordant de l’importance aux projets prioritaires visant à permettre à cette wilaya d’assurer son développement durable, en orientant les investissements publics vers les domaines et les secteurs créateurs de richesses et d’emplois.

Dans cette perspective, il a été procédé à la détermination d’un portefeuille de projets qui s’inscrivent au titre du programme complémentaire du développement décidé par le président de la République, avec une enveloppe budgétaire de 113,305 milliards de DA.
Le Premier ministre tient actuellement avec le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, une rencontre avec les acteurs de la société civile de la wilaya de Khenchela.

Par Mohamed Mecelti / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here