18 mois de prison ferme requis contre Madjer

0
406

Rabah Madjer risque 18 mois de prison ferme, dans le cadre d’une affaire liée à la manne publicitaire publique, dont il avait bénéficié de «une manière illégale». Le verdict de son procès, qui s’est ouvert jeudi dernier, sera rendu le 9 juin prochain. En effet, le procureur de la République près le pôle pénal économique et financier, avait requis, jeudi, 18 mois de prison ferme contre l’ancien foutballeur international, Rabah Madjer.

Propriétaire de deux journaux, Al Balagh et Al Balagh Erriadhi, paraissant à Oran, il est accusé d’avoir encaissé des chèques de publicité publique un an après leur fermeture. L’Agence nationale d’édition et de publicité (Anep), qui s’est constituée partie civile dans cette affaire, a demandé d’être remboursée, tout en réclamant des dommages et intérêts.

L’ancien joueur et sélectionneur de l’Equipe nationale d’Algérie est poursuivi, avec un autre partenaire, pour des chefs d’inculpation liés à l’«escroquerie», l’«arnaque», «faux et usage de faux». Par ailleurs, Madjer est devenu célèbre grâce à sa talonnade avec laquelle il avait marqué un but d’anthologie lors de la finale coupe d’Europe des clubs champions, avec le FC Porto face au Bayern Munich, en 1987. Il a été également le sélectionneur des Fennecs durant huit mois, avant d’être limogé, fin juin 2018, après une série de mauvais résultats. 

Mohamed BOUFATAH / lexpressiondz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here