40 unités mobiles mobilisées pour la collecte du sang dans différentes régions du pays

0
99

ALGER – L’Agence nationale du sang (ANS) a mobilisé 40 unités mobiles de don et de collecte du sang stationnées à proximité des mosquées durant le mois sacré dans différentes wilayas, afin de venir en aide aux malades nécessitant cette matière vitale, a indiqué la Directrice générale (DG) de l’ANS, Dr. Linda Ould Kablia.

« Dans le cadre de l’accord de partenariat conclu entre les ministères de la Santé et des Affaires religieuses et des Wakfs, il a été procédé à la mobilisation de 40 camions de collecte de sang à placer à proximité des mosquées où est enregistrée une grande affluence des fidèles », a précisé Dr. Ould Kablia à l’APS, rappelant que cette campagne a toujours été bien accueillie, à l’exception de la période de pandémie Covid-19 où a été constaté un nombre réduit d’opérations de don de sang.

Les camions de collecte devraient recevoir un nombre important de donneurs notamment après la prière des Tarawih, sachant que ceux-ci préfèrent se rapprocher de ces unités plutôt que de se rendre aux centres de transfusion au sein des hôpitaux, a-t-elle expliqué.

Afin d’approvisionner les banques de sang durant la première semaine de Ramadhan, la DG de l’ANS a rappelé la campagne menée depuis le 15 mars passé par l’Agence, en coordination avec les établissements nationaux, à l’instar de la SEAAL, la DGSN, Algérie Télécom et Algérie Poste, saluant, à ce propos, le rôle joué par les différentes médias nationaux dans la sensibilisation des citoyens quant à l’importance de ce geste de solidarité.

En 2020, le nombre de donneurs a baissé de 13% en raison de l’appréhension de contracter le virus, mais grâce à la mobilisation des moyens nécessaires et la prise de mesures d’accompagnement pour rassurer les personnels de la santé et les donneurs, cette opération a connu un nouvel élan malgré l’apparition de la 2ème, puis la 3ème vague, a-t-elle indiqué.

La même responsable a relevé, par ailleurs « une baisse significative  » en matière de donneurs durant le mois de janvier en raison de la quatrième vague, ajoutant que grâce au rôle joué par les médias ,fin février, l’opération a été relancée.

Dr. Ould Kablia a, en outre, appelé les citoyens adultes, âgés entre 18 et 65 ans jouissant d’une bonne santé à se rendre aux centres de dons répartis sur les différents établissements hospitaliers du pays en plus des unités mobiles pour donner cette matière vitale qui pourrait sauver des vies.

L’ANS avait collecté Ramadhan dernier et lors de la propagation du Coronavirus, 24.000 poches de sang alors quelle collectait pendant le même mois (hors pandémie) 40.000 poches soit le double.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here