67 Élèves en France Refusent de Retirer Leur Abaya, Selon le Porte-parole du Gouvernement

0
188

La rentrée scolaire en France a été marquée par une tension accrue cette année. Lundi, environ 12 millions d’élèves ont retrouvé les bancs de l’école dans tout le pays. Cette journée de rentrée a été marquée par l’entrée en vigueur de l’interdiction des abayas et des qamis dans les établissements scolaires. Malgré cette directive, 298 élèves se sont présentées vêtues d’une abaya, selon les dires de Gabriel Attal, ministre de l’Éducation nationale, qui était invité ce mardi matin sur BFM TV-RMC.

Gabriel Attal a déclaré : « Il y a eu toute cette phase d’explication et de dialogue, et une très grande majorité s’est conformée à la règle. » Cependant, 67 jeunes filles ont refusé de se conformer à la règle à leur arrivée à l’établissement. Le ministre a précisé : « Elles sont rentrées chez elles. Dans les prochains jours, elles reviendront et on verra si elles se sont conformées à la règle. »

Selon Gabriel Attal, ces comportements ont été principalement observés « autour des grandes agglomérations et des grandes métropoles », touchant « moins d’une centaine d’établissements » en France, sans préciser les noms des communes concernées. Les chefs d’établissement pourraient être confrontés à de nouveaux refus de certaines élèves ce mardi et mercredi, lors de la rentrée des lycéens de première et de terminale. Gabriel Attal a assuré que ses services restaient mobilisés pour expliquer la situation, et qu’ils avaient envoyé du personnel formé et des équipes promouvant les valeurs de la République dans les établissements où de telles situations se présentaient.

Lundi, le ministre avait annoncé que 513 élèves étaient « potentiellement concernés » par la question de l’abaya sur 60 000 écoles en France. Cette mesure, annoncée par le benjamin de la Macronie dès le 27 août sur TF1, a été mise en place quatre jours plus tard, après la réception d’une note de service par les chefs d’établissement, à la veille de leur prérentrée du 1er septembre. Il est à noter que l’interdiction de l’abaya n’a donné lieu à aucun « incident » lors de ce premier jour de rentrée scolaire, comme l’a souligné la première ministre Élisabeth Borne lors d’une visite dans une école primaire d’Ille-et-Vilaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here