A l’aéroport de Douala, le 12ème homme des Fennecs livré à lui-même

0
2158

L’Equipe nationale de Footbal a réalisé vendredi un grand exploit à Douala au Cameroun, en apportant une victoire précieuse face au Lion indomptables 1-0, pour le compte du match aller des qualifications africaines à la Coupe du monde 2022.

La victoire des Fennecs de Djamel Belmadi a été soutenu par 1500 supporteurs qui ont fait le déplacement au stade Japoma. Leur aventure n’était pas une partie de plaisir, surtout durant le voyage retour au pays. Nous avons recueilli le témoignage du journaliste de DZFOOT, Mehdi Dehak, qui était en déplacement avec les supporters.

Tout a bien commencé, « durant les préparatifs du voyage et vol aller, tout s’est bien passé et l’organisation était acceptable. Surtout durant la vente des billet et les enregistrement au niveau des différentes agences du « Touring Club Algérie, l’opérateur public chargé d’organiser le déplacement des supporteurs à Douala », affirme Mehdi Dehak. Mais, ils précise que le point noir des préparatifs, était la délivrance des billets de voyage au niveau des agences le jour même du départ.

Le journaliste de Dzfoot a indiqué que dès l’arrivée à l’aéroport international de Douala, les supporters algériens ont été acheminé vers un lieu de regroupement (Maison du Parti), avant qu’ils ne soient acheminé ensuite vers le stade à son ouverture au public.

Une victoire dans la poche et une pagaille au retour

Pourtant, pour le voyage retour, tout ne s’est pas passé comme prévu. Après le match, l’accompagnement des supporters est complètement raté. Mehdi Dehak déplore à ce point la non disponibilité des agents (guides) du touring Club, qui n’ont pas été à la hauteur de leur mission. Il souligne également que certains supporteurs ont été à leur tout premier voyage, donc ils ne savent pas comment s’y prendre au niveau des aéroports.

Dés le début, les passeports ont été retenu par le Touring. C’était prévu qu’ils s’occupent de toutes les formalités douanières. Mais à la surprise des supporters, les agents ont mis les passeports dans un carton et ont commencé à faire l’appel nominatifs un par un. Le journaliste note à ce sujet que certains parmi les supporteurs n’ont pas pu rejoindre l’accueil de l’aéroport à temps, d’autres se sont endormis de fatigue et ils n’ont pas pu entendre l’appel de leurs noms ».

Ce qui a empiré les choses, c’est la nervosités certains supporteurs qui n’ont pas trouvé à leur disposition les agents du tour opérateur pour s’informer ou pour les guider à leur avion. Certains agents ont même regagné l’avion où ils n’étaient pas programmé et ont laissé derrière les supporters, souligne Mehdi Dehak.

Ensuite, « les supporters qui ont pu récupérer leurs passeports ont été livré à eux même au niveau du tarmac de l’aéroport sans guide en attendant leur avion », a-t-il ajouté.

Selon Mehdi Dehak, des supporteurs ont essayé de s’auto-organiser pour éviter des dérapages ou des incident graves. Heureusement que cela ne s’est pas passé malgré les quelques querelles entre organisateurs et supporters. ils ont essayé quand-même de se regrouper par wilaya de départ (Alger, Oran, Constantine, Ouargla), mais cela n’a pas fonctionné en l’absence des guides. Fort heureusement tout les supporteurs ont pu regagner le pays, c’est ce qu’a affirmé ce samedi le ministère de la jeunesse et des sport dans un communiqué publié sur sa page facebook.

Radio-m

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here