« Actes intolérables et inadmissibles », les mosquées de Pontarlier et Montlebon dégradées par des tags anti-musulmans

0
502

Dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 novembre, les mosquées de Pontarlier et Montlebon et les murs de l’association turque ont subi des dégradations. Des croix de Lorraine ont été taguées. Détails.

« Le Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France, condamne avec la plus grande vigueur ces actes qui ont visé délibérément les mosquées de Montlebon, Pontarlier et Roubaix » déclare ce dimanche le Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France après avoir constaté des dégradations sur plusieurs lieux de culte musulman, notamment à Pontarlier et Montlebon dans le Doubs.

Ce sont les mosquées de l’Union Turco-Islamique des Affaires Religieuses qui ont été prises pour cible.

En Franche-Comté, la mosquée Philippe Grenier et les murs de l’association des turcs de Pontarlier ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche 7 novembre. C’est aussi le cas à la mosquée de Montlebon.

Le maire de Pontarlier, joint par nos soins, s’est rendu sur place dès qu’il a appris la nouvelle. Il a qualifié ces actes d’intolérables et inadmissibles. « On ne peut pas accepter ça. On doit se respecter les uns les autres. C’est totalement intolérable, inqualifiable. Malheureusement, on a déjà vu des exactions comme celles-ci. Je ne comprends pas pourquoi la Croix de Lorraine qui plus est. C’est un symbole du mouvement de résistance face à l’occupant nazi. C’est très déplacé d’utiliser la croix de Lorraine pour marquer son opposition à l’Islam. Nous allons bien sûr porter plainte pour la dégradation sur le bâtiment public et nous apportons notre soutien aux victimes de ces dégradations » a-t-il détaillé.

« Clairement anti-musulman »
Interrogé par nos confrères de l’Est Républicain, Boubaker Lamamra, président de l’association des turcs de Pontarlier a expliqué qu’il considérait ces inscriptions comme « clairement anti-musulman vu la symbolique de la croix ».

A l’origine, la croix de Lorraine est aussi appelée « croix d’Anjou ». En 1477, la croix d’Anjou devient l’emblème de la Lorraine. Cette croix deviendra le symbole de la résistance en juillet 1940, symbole à opposer à la croix gammée nazie. Cette croix ornait également l’insigne du 507e régiment de chars de combat dont De gaulle est colonel de 1937 à 1939.

France3-regions.francetvinfo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here