Aïn-Témouchent À 480 DA le kilo… le poulet s’envole !

0
239

S. B. / lesoirdalgerie / SALAH BELKALLOUCHE

Vingt-quatre heures avant le début du mois sacré, le poulet était cédé à 360, voire 380 dinars le kilo à travers les différentes boucheries de la wilaya.

Or, et dès qu’on a annoncé la vue du croissant lunaire annonciateur du début de ce mois de piété et de solidarité, voilà que le prix du poulet prend de l’envol et quel envol, 100 dinars en 24 heures seulement, c’est de la fiction, diront certains citoyens étonnés par cette cherté inexplicable le premier jour de ce mois de Ramadhan.

Comment les bouchers peuvent-ils décider d’une telle augmentation en ce moment
précis ? Et pourquoi

100 dinars ? N’est-ce pas un peu exagéré de la part de ces commerçants sans foi ni loi ?

Les citoyens qui voient ce prix exhibé dans les boucheries ne font que scruter des yeux la marchandise étalée, certains vont jusqu’à acheter la moitié de ce qu’ils entreprenaient avant, c’est-à-dire au lieu d’acheter un poulet, ils achètent un demi-poulet, tandis que ceux qui avaient l’intention d’acheter un kilo se contentent de 500 grammes et ainsi de suite. Pourtant, tout le monde sait que les citoyens de petite bourse n’ont que la viande blanche pour offrir soi-disant la viande à leur progéniture en ce mois sacré.

Pour la viande rouge, il vaut mieux ne pas en parler car son prix est exorbitant du fait qu’il est affiché à 1 500 dinars.

S. B. / lesoirdalgerie / SALAH BELKALLOUCHE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here