Alger deuxième meilleure ville africaines pour le business

0
1234

Par S. Ould Brahim / jeune-independant

Alger est classée la deuxième meilleure ville africaines pour le climat des affaires en 2022 selon le site “Statista”, spécialisé dans l’analyse des données sur l’environnement économiques et numériques.
Dans ce classement, qui a a touché 200 pays, publié sur son site web ce jeudi 10 février , “Statisa” classe la capitale égyptienne Le Caire, en tête des villes les plus adéquates pour les affaires avec un indice de 31.84, suivie d’Alger (31.32), Johannesburg (30.33) et Casablanca (28.84) et Nairobi, la capitale du Kenya (24.01).

“Le rapport évalue des métropoles du monde entier sur la base des données les plus pertinentes pour les décisions au niveau des affaires”, indique Statista.
“Outre la taille de la population et le PIB, de nombreux autres facteurs jouent un rôle dans la détermination de la mesure dans laquelle une ville convient comme lieu d’affaires”, souligne le rapport qui précise que “l’indice est en effet basé sur un certain nombre de critères : le critère “économie” examine la puissance économique et le niveau de développement de la ville en question.” Le rapport tient compte aussi des infrastructures et la logistique. Le critère “économie” examine l’évolution de la population, l’éducation et du niveau de vie alors que le critère dit “charisme” met en avant des aspects tels que le tourisme, la culture et l’environnement.

Par ailleurs, une autre étude rendue publique par le site spécialisé américaine dans les affaires “Business Insider” a classé l’Algérie à la 4ème place des meilleurs 10 pays africains pour investir en 2022.L’Algérie (4ème) est devancée par le Nigeria (1ère place), l’Egypte (2ème) et l’Afrique du Sud (3ème).

Le Maroc est classé 5ème), Kenya (6ème), l’Ethiopie (7ème), Ghana (8ème), Angola (9ème) et la Côte d’Ivoire (10ème).

Dans sa présentation de l’Algérie, le site même source a cité deux secteurs principaux dans lesquelles les opportunités d’investissements directs étrangers (IDE) sont les plus intéressantes, à savoir les énergies renouvelables et le tourisme.

Rappelant que l’économie de l’Algérie repose sur les hydrocarbures (pétrole et gaz), qui représentent 60 % du budget de l’État », la même source a indiqué qu’ »avec des lois récentes encourageant les investissements étrangers », le pays offre « des opportunités commerciales profitables aux investisseurs ».

Parmi les atouts de l’Algérie qui confortent sa position de destination recommandée pour les investisseurs, ses réserves de changes et son PIB qui est de l’ordre de 151,46 milliards de dollars en 2021, selon Business Insider Africa, qui souligne que le PIB est le principal critère utilisé dans ce classement.

Par S. Ould Brahim / jeune-independant

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here