Algérie-Cameroun : Collina réconforte Gassama et enfonce l’ENTV

0
4314

S.M.A / Competition

Les ardeurs des Algériens sont en train de s’estomper petit à petit, concernant l’arbitrage de Gassama et les chances de voir la plainte de la FAF aboutir.

Comme on le sait, la Fédération algérienne de football a envoyé un courrier à l’instance mondiale, à travers lequel elle a détaillé les erreurs de l’arbitre gambien de la rencontre de mardi dernier face au Cameroun.

Comme l’a si bien dit le président Charaf-Eddine Amara, la FAF ne s’attend pas à grand-chose de la part de l’instance mondiale, mais c’était son devoir de porter plainte, au moins pour porter préjudice au Gambien, candidat à une place lors de la Coupe du monde-2022 au Qatar.

Malgré l’élimination, l’Algérie a envoyé des représentants au Qatar en marge de la cérémonie du tirage au sort effectuée la semaine passée, le SG de la fédération Mounir Debichi et le membre du BF Rachid Oukali ont fait le déplacement à Doha pour assister au congrès de la FIFA qui s’est tenu au Qatar, l’occasion était propice pour discuter avec des responsables de l’instance mondiale, notamment sur ce coup de poignard dans le dos reçu par l’EN lors de son match contre le Cameroun.

C’est comme ça que les émissaires de la FAF ont eu l’occasion de croiser Pierluigi Collina, célébrissime ancien arbitre italien et Président de la Commission d’Arbitrage de la FIFA, une occasion en or de débattre de la prestation de Gassama au cours de ce match face aux Lions, le chauve italien a assumé ses responsabilités, et selon des échos de Doha, il  paraissait préparé à cette rencontre, en témoigne l’audience accordée en aparté aux représentants de la FAF.

Ayant certainement eu vent de ce qui s’est dit après le match de mardi passé, notamment par les medias, Collina s’est bien préparé, il avait sur lui les images de toutes les actions litigieuses de cette partie, dont celle du but camerounais, celle de l’action où Slimani a réclamé un penalty ou encore le but refusé à ce dernier, soit assez de situations pour apporter des éclaircissements et avoir une idée sur ce qu’allait être la réponse officielle par écrit de la FIFA, à la suite du recours introduit par la Fédération algérienne de football. Collina a donc pris les commandes, faisant défiler les actions litigieuses une par une, donnant du crédit à Gassama, d’abord sur l’action du but refusé à Slimani, confirmant qu’il y avait bel et bien main, il a validé sa décision aussi concernant l’action où Islam a réclamé un penalty, renvoyant la balle aux arbitres de la VAR, qui avaient la liberté d’intervenir pour signaler une faute, lorsque le Gambien n’a pas branché, mais cela n’a pas été fait.

Collina est ensuite revenu  sur l’action qui a fait couler le plus d’encre, à savoir le premier but du Cameroun, et cette poussette que tout le monde a pu voir, et qui a eu un effet sur le score final de la partie, le célèbre ancien arbitre italien a reconnu qu’il y avait une situation litigieuse, mais pas assez claire, la VAR n’a pas été assez convaincante, à cause d’une ‘’mauvaise réalisation’’ et un ‘’mauvais replay’’, il faut dire qu’on vous disait déjà il y a quelques jours que la réalisation de l’ENTV a été pointée du doigt, la télé étatique n’a pas déployé de grands moyens pour offrir des images de tous les côtés et tous les coins pour pouvoir en profiter, et c’est l’EN qui a payé les pots cassés, Collina a confirmé cette tendance, mais il a tout de même reconnu que le litige existait bel et bien.

Voilà qui met donc fin aux espoirs de la rue algérienne, et qui réconforte en quelque sorte Gassama, le sort de ce dernier reste toutefois lié au rapport du contrôleur, le Gambien n’est pas à l’abri d’une mauvaise note qui viendrait tuer ses espoirs de figurer parmi les referees de la Coupe du monde, c’est tout le mal qu’il risque d’essuyer, ça sera déjà une bonne sanction pour lui, et pour son arbitrage vicieux qui a fait mal à la sélection et au peuple algériens. 

S.M.A / Competition

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here