ALGÉRIE-CAMEROUN: ETO’O RÉPOND À BELMADI SUR L’ARBITRAGE ET LE MENACE DE POURSUITES

0
1727

La Fédération camerounaise de football est bien décidée à ne pas en rester là après les accusations de Djamel Belmadi en marge du barrage pour la Coupe du monde 2022 et de la qualification des Lions indomptables face aux Fennecs. La Fécafoot a dénoncé les propos du sélectionneur algérien ce lundi soir via un communiqué et envisage une procédure légale contre lui.

On ne plaisante pas avec l’intégrité des arbitres en Afrique. Au lendemain du craquage de Djamel Belmadi contre l’officiel gambien en charge du barrage retour perdu par l’Algérie face au Cameroun (1-0, 1-2, ap) le 29 mars dernier, la Fécafoot a taclé les propos du sélectionneur des Fennecs.

« La Fédération camerounaise de football fait part de sa vive préoccupation à la suite des propos tenus le 24 avril 2022 par Monsieur Djamel Belmadi, l’entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, comme suite au match comptant pour les barrages Zone Afrique de la Coupe du monde Qatar 2022, a lâché l’instance camerounaise via un communiqué signé du président Samuel Eto’o. […] Le Cameroun se réserve le droit de porter l’affaire, dans les prochains jours, devant la Commission d’éthique de la Fifa. »

« La Fécafoot conteste ces allégations diffamatoires »
Avant même une éventuelle réclamation auprès des instances disciplinaires de la Fifa, la Fécafoot a tenu à laver son honneur. Non, elle n’a pas bénéficié d’un arbitrage favorable lors du barrage retour remporté par les Lions indomptables à Blida. Et surtout, non le Cameroun n’a pas fomenté une quelconque conspiration contre l’Algérie.

« La Fécafoot conteste ces allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitive par les dirigeants algériens du football, a poursuivi l’instance présidée par Samuel Eto’o dans son document publié lundi soir. Elle regrette que la persistance de cette polémique au long cours soit de nature à provoquer des incidents similaires à l’agression verbale subie par des responsables camerounais le 1er avril dernier à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022. »

Belmadi a enflammé l’Algérie
A l’heure où la Fifa doit encore étudier un recours déposé par la Fédération algérienne concernant l’arbitrage de ce barrage retour de la zone Afrique, Djamel Belmadi a dégoupillé contre l’arbitre gambien lors d’une interview pour les médias officiels de la FAF.

« Plus jamais de la vie on laissera deux trois personnes conspirer contre notre pays, a tonné Djamel Belmadi. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille. »

Le genre de déclarations loin des « valeurs du sport » qu’entend prôner la Fécafoot qui a également rappelé l’importance de la « glorieuse incertitude » du football. En attendant de voir la Fifa trancher dans cette affaire, c’est bien le Cameroun qui disputera la Coupe du monde 2022. Au Qatar, les joueurs de Rigobert Song affronteront la Serbie, la Suisse et surtout le Brésil.

Jean-Guy Lebreton / Journaliste RMC Sport

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here