Algérie : Eto’o répond aux propos de Belmadi et le menace de poursuites

0
565

Les propos de Djamel Belmadi sur l’arbitrage continuent de créer la polémique et Samuel Eto’o monte au créneau.

Des propos qui ne passent pas. Lors d’une interview pour la fédé algérienne, Djamel Belmadi le sélectionneur de l’Algérie a dégoupillé sur l’arbitre de la rencontre entre l’Algérie et le Cameroun, le fameux barrage retour à la Coupe du Monde.

« Plus jamais de la vie on laissera deux trois personnes conspirer contre notre pays. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille. »

Des propos loin des valeurs du sport qui ont scandalisé bon nombre d’observateurs et qui n’ont pas été du tout appréciés du côté de la fédération camerounaise, son président Samuel Eto’o en tête. L’ancien barcelonais qui ne s’interdit pas de porter l’affaire devant la justice.

« La Fédération camerounaise de football fait part de sa vive préoccupation à la suite des propos tenus le 24 avril 2022 par Monsieur Djamel Belmadi , l’entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, comme suite au match comptant pour les barrages Zone Afrique de la Coupe du monde Qatar 2022. Le Cameroun se réserve le droit de porter l’affaire, dans les prochains jours, devant la Commission d’éthique de la Fifa. »

Le Cameroun n’accepte pas non plus que Belmadi sous-entende que les camerounais aient bénéficié d’un arbitrage favorable.

« La Fécafoot conteste ces allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitive par les dirigeants algériens du football. »

Après le seum belge, le seum algérien.

Greg Godefroy / Mouv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here