Allemagne : la ville de Cologne autorise l’appel à la prière musulmane

0
791

La ville de Cologne a annoncé que l’appel à la prière des musulmans serait désormais autorisé le vendredi, dans le cadre d’un projet qui devrait durer deux ans, mené en concertation avec les mosquées et les quartiers concernés. Les fidèles pourront être appelés à la prière pendant cinq minutes, entre midi et 15 heures. REPORTAGE

Le projet, mené à titre expérimental, devrait durer deux ans. En Allemagne, la ville de Cologne a décidé d’autoriser l’appel à la prière des musulmans tous les vendredis depuis les différentes mosquées de la ville. Une initiative strictement encadrée et menée en concertation étroite avec les quartiers concernés, et qui semble pour l’instant plutôt bien acceptée par les habitants.

Concrètement, les muezzins pourront appeler leurs fidèles pendant cinq minutes, entre midi et 15 heures le vendredi. Le voisinage devra en être informé en amont par courrier ou avec un affichage. Chaque mosquée devra aussi désigner un interlocuteur qui devra faire le lien avec les habitants du quartier et régler les litiges éventuels liés au volume sonore, au rayon d’écoute de ses appels à la prière ou tout autre dérangement.

Plusieurs villes autorisent déjà l’appel à la prière

Des ajustements sont donc à prévoir au cours des deux prochaines années, comme cela a été le cas dans la trentaine de communes allemandes qui autorisent déjà les appels à la prière : Dortmund, Brême ou encore Dürren, qui a commencé dans les années 80, et où la mosquée diffuse ses messages trois fois par jour.

Le Tribunal constitutionnel allemand a déjà statué sur la question et il a autorisé de façon générale les appels à la prière sur l’ensemble du territoire. Là où l’expérience de Cologne est spécifique, c’est que les autorités de la ville ont réussi à imposer la nomination d’un interlocuteur dans les mosquées. C’est une petite brèche dans le système très opaque mis en place par la Turquie et qui contrôle l’essentiel de l’islam en Allemagne.

« Entendre les cloches sonner, c’est la même chose »

Dans les faits, le chant du muezzin ne résonnera pas tout de suite dans la ville de Cologne. Chaque mosquée va d’abord devoir demander une autorisation à la mairie et pour l’instant, seules trois sur 35 se sont manifestées. Mais dans le quartier de la Grande mosquée, le projet ne pose globalement pas de problème aux habitants, pourtant plutôt habitués aux cloches de l’église. « Je suis pour la liberté des religions… Entendre les cloches sonner. Pour moi, c’est la même chose que d’entendre le muezzin chanter », assure une habitante. A certaines conditions quand même… « J’aimerais bien que ce ne soit pas trop fort et en allemand », dit un autre. 

Pour Moustapha, imam de la Grande mosquée, il n’y a pas de quoi créer une polémique. « Les gens ici sont très ouverts. Porter notre voix à l’extérieur, on accueille ça avec beaucoup de joie », confie-t-il.

Europe1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here